Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 11-02-2020 13:55:43

Guzim
RPiste
Inscription : 03-02-2020
Messages : 43

[RP LIBRE] Le Bidayi, une nouvelle religion

Le Bidayi


Les Suddètes sont un peuple formé de clans ou tribus, de culture essentiellement nomade. Depuis quelques siècles cependant, des villes magnifiques ont vu le jour, notamment grâce au commerce avec l’Empire de Thanatos, le Royaume d’Egile, de l'Empire de Dacres et d’autres encore. La civilisation Suddète est chatoyante, éclairée, faisant la belle part aux arts et à la science.
Du fait de leur histoire, les Suddètes ont gardés beaucoup des croyances, us et coutumes issus de leur origine nomade.

Les conversations de Baeid Al Nazar avec Le Cheitan, est un ouvrage fondateur de la religion des Suddètes. Cette religion se nomme le Bidayi.

Le Bidayi n’a pas de Dieu, la religion est animiste, c’est à dire que les Bidayites croient que tout ce qui est sur terre est “animé” par des esprits.

Les légendes fondatrices du culte prennent leur origine, essentiellement, dans Les conversations de Baied Al Nazar avec Le Cheitan. Ce recueil de poèmes aurait été écrit par Baied, jeune érudit et poète-guerrier de la tribu Muharib. Il se serait perdu dans le désert et, une nuit froide et étoilée du désert, il aurait eu une révélation.

Dernière modification par Guzim (13-02-2020 18:57:20)

Hors ligne

#2 11-02-2020 14:00:15

Guzim
RPiste
Inscription : 03-02-2020
Messages : 43

Re : [RP LIBRE] Le Bidayi, une nouvelle religion

Les conversations de Baeid Al Nazar avec Le Cheitan

La rencontre

La mort approchait, j’ai bu la dernière goutte d’eau de ma gourde la veille au soir. Je savais que je ne tiendrais pas la journée du lendemain, à moins de trouver une oasis, c’était mes dernières heures de vie.

Telles étaient mes sinistres pensées. Je me suis accroupi sur ma natte de voyage, et j’ai observé la beauté du désert, la nuit. Les étoiles scintillaient dans la voûte céleste, Ô amies et guides, entendez ma détresse et éclairez mon chemin jusqu’à une oasis, clamé-je dans le silence du désert..

C’est alors qu’un phénomène extraordinaire se produisit. Un tourbillon de sable se forma devant mes yeux ébahis, alors qu’il n’y avait pas le moindre souffle de vent. Ce tourbillon grandit en taille et en puissance, vrombissant dans la nuit, et une silhouette immense commença à prendre  forme. Intangible une créature humanoïde de plusieurs mètres de haut m'apparut.

- Najima, esprit de l’étoile du Nord, a entendu ton appel,  jeune Baeid, et elle m’a envoyé pour voir si tu peux nous servir.

Je n’en revenais pas. La voix caverneuse de l’être d’éther me pénétra. J’étais terrifié. Je ne sus que répondre à cette créature.

- Mais qui êtes-vous ?

- Je suis ton sauveur, et tu deviendra le sauveur de ton peuple. On m’appelle Le Cheitan. Je suis le messager des esprits. Ils t’ont guidé jusqu’ici afin que je t’enseigne la vrai voie et que tu la partages avec les tiens.

- Les esprits ?

- Ton ignorance est profonde, soupira Le Cheitan, de sa voix grave et tonitruante. Installe-toi confortablement, la nuit va être longue.

Dernière modification par Guzim (11-02-2020 14:04:41)

Hors ligne

#3 11-02-2020 14:06:52

Guzim
RPiste
Inscription : 03-02-2020
Messages : 43

Re : [RP LIBRE] Le Bidayi, une nouvelle religion

Les conversations de Baeid Al Nazar avec Le Cheitan

Génèse

- Le monde, à son commencement, n’était formé que des étoiles, du soleil et de la lune. Chacun de ces esprits, incarné dans un astre, trouvait l’univers beau. Après des millions et des millions d’années, Ard, l’esprit de la Terre, s’ennuyait de cette beauté immuable. Il décida alors de créer de nouveaux esprits. Ainsi il créa Efrit, l’esprit du feu, Elma, l’esprit de l’eau, Hawa, l’esprit du vent et de l’air. Efrit, Elma et Hawa avaient des discussions passionnantes avec leur mère, Ard. Mais bientôt, les enfants turbulents, se mirent eux aussi à vouloir expérimenter, créer de nouveaux esprits qui s’incarnaient peu à peu sur la planète Terre. A leur tour, les nouveaux esprits s’empressèrent de créer de nouveaux esprits et la cacophonie devint grandissante, et les autres esprits prirent ombrage de la prolixité des enfants d’Ard. Les étoiles étaient jalouses de l’imagination et de la créativité des esprits de la Terre. Une animosité forte naquit entre les êtres célestes et les enfants de la Terre. Shams, l’esprit du soleil, du intervenir pour éviter la guerre. Encore aujourd’hui, l’animosité est grande et l’autorité de Shams est essentielle pour maintenir une paix fragile.

Hors ligne

#4 11-02-2020 14:09:42

Guzim
RPiste
Inscription : 03-02-2020
Messages : 43

Re : [RP LIBRE] Le Bidayi, une nouvelle religion

Les conversations de Baeid Al Nazar avec Le Cheitan

La vie après la mort

A ces mots, je restais cois. L’immensité de cette révélation me laissa pantois. Ainsi l’origine de l’Univers avait une explication. Et tout de suite une question me vint.

- Alors, j’ai un esprit en moi ?

- Non, ce n’est pas cela. Tu es un esprit, Baeid, et tu as en toi le pouvoir de création de nouveaux esprits. Ton corps n’est qu’une enveloppe charnelle.

Je comprenais ses paroles, mais elles soulevaient beaucoup de questions. Et notamment, cette histoire de création de nouveaux esprits. La grande question, pourquoi devons-nous mourir ?  Le Cheitan sembla comprendre mes interrogations.

- Les esprits enfants de Ard, se multiplièrent encore et encore, et cela ne semblait pas avoir de fin. Les esprits des astres s’alarmèrent et demandèrent à Shams, leur représentant le plus proche de Ard, d’intervenir. Ils voulaient que Shams obtiennent que Ard et ses enfants renoncent à leur pouvoir de créer de nouveaux esprits. Shams discuta avec Ard pendant des siècles et des siècles, et ils finirent par trouver un compromis. Les enfants d’Ard ne pourraient créer des esprits que pendant une période de temps très courte. A leur création, ils prendraient corps dans une enveloppe charnelle, qui ne durerait qu’un temps, jusqu’à la mort de cette enveloppe. Les esprit ne peuvent créer d’autres esprits que pendant cette période, que l’on appelle la vie.

- Mais que deviennent nos esprits, nos âmes après notre mort ?

Le Cheitan sourit, toujours la même question chez les hommes, la peur de la mort.

- Et bien ton esprit continue de vivre, mais il erre parmi les autres esprits. Les esprits voient le monde des vivants mais restent invisibles à ses derniers. Ils ne peuvent franchir les obstacles physiques, et ne peuvent pas interagir avec les vivants, sauf si les vivants font appel aux esprits.

Dernière modification par Guzim (11-02-2020 14:10:22)

Hors ligne

#5 11-02-2020 14:15:48

Guzim
RPiste
Inscription : 03-02-2020
Messages : 43

Re : [RP LIBRE] Le Bidayi, une nouvelle religion

Les conversations de Baeid Al Nazar avec Le Cheitan

De la relation entre vivants et esprits

Les esprits interagissent avec les vivants ! Je n’en revenais pas.

- Comment ? Comment cela est-il possible ?

- La réponse est très variable, cela dépend des esprits invoqués et de leur force de caractère. Cela dépend aussi de la force de la prière. Certains esprits, les Djinns, par exemple, des fils et filles d’Hawa, pourront influencer les vents et pourront lever une tempête de sable, ou encore, un ancêtre du quémandant pourra lui transmettre des savoirs.

- Il y a beaucoup d’esprits ?

- Il y en a pour chaque chose, chaque être vivant à un esprit, mais pas que les êtres vivants. Il y a aussi des esprits pour les montagnes, les rivières, les villes mais également pour des sentiments, comme l’amour ou la haine, eux aussi sont des incarnations d’esprits. Et c’est là que tu peux nous aider. 

Le Cheitan marqua une pause.

- Enseigne cette vérité parmi les hommes afin qu’ils louent et prient les esprits, cela renforcera la puissance de ceux-ci et animera leur existence.

Hors ligne

#6 13-02-2020 18:52:42

Guzim
RPiste
Inscription : 03-02-2020
Messages : 43

Re : [RP LIBRE] Le Bidayi, une nouvelle religion

Organisation du culte

Avertissement : j’utilise le masculin et parle des hommes dans ces articles. Il ne s’agit que d’une simplification de l’écriture. Ces textes concernent les hommes comme les femmes. Il n’y a pas de restriction de sexe pour atteindre les différents statuts, métiers et positions dans les organisations écrites. N’hésitez pas à féminiser les termes (chaman devient chamane, sorcier devient sorcière, etc).

Deux royaumes, celui des vivants et celui des esprits

Baeid se chargea de répandre les paroles de Cheitan dans tout l’Empire Suddète.

Les hommes se mirent à prier, chacun à sa manière, leurs ancêtres, les esprits de leurs troupeaux, les esprits de la fertilité, les esprits de la forge et du feu,  ainsi qu’une multitude d’autres esprits, afin d’en obtenir des faveurs. En échange ils firent des dons et des sacrifices. Ils organisèrent des fêtes et des orgies. Mais il était difficile de parler aux esprits, leurs réponses n’étaient pas toujours très claires, ce souffle de vent était-il un assentiment ? Cette grenouille chantant au midi est-elle un avertissement ?

Peu à peu des liens entre la population et les esprits se tissèrent. La relation entre les esprits et les hommes est un mélange de dévotion, de crainte, mais aussi d’arrangements, de contrats. Les esprits sont différents, ils n’ont pas tous la même puissance, la même intelligence. Certains ont des pouvoirs, mais on peut tromper la plupart, les duper, les vaincre également. Ils ne nous font pas plus ni moins peur que les vivants. Ils sont à la fois nos égaux et des êtres capables de déclencher des maux. Mais ils n’existent que parce que nous les honorons. Chaque homme doit donc trouver dans sa vie un équilibre avec les esprits.


Certains hommes se sont trouvé des dispositions particulières pour lire les signes émis par les esprits. Beaucoup se mirent au service de leur tribu nomade, on les appelait les chamans. Ils honoraient les esprits des ancêtres, les esprits favoris de leur tribu, organisaient des sacrifices à leur endroit pour obtenir des faveurs.

D’autres hommes, profitant de leur puissance, ont soumis des esprits pour les contraindre à agir contre leur gré. Ceux-là sont des sorciers. Souvent hors-la-loi, ils sont craints pour leur fourberie. Mais quand un besoin impérieux de faire intervenir un esprit se fait sentir, comme pour chasser un esprit de la peste du corps d’un être aimé, et que les chamans ont échoués à négocier avec cet esprit de la peste, alors le dernier espoir est de faire appel à un puissant sorcier.

Les ordres

Les pratiques et les services demandés, les offrandes et sacrifices faits en échange des services, variaient grandement d’une tribu à l’autre, d’une région à l’autre. Et les crimes des esprits, comme ceux des hommes à leur endroit, n’étaient couverts par aucune juridiction.

C’est ainsi que l’église du Bidayi vit le jour. Au départ, cette église était une simple cour de justice pour traiter des différends entre esprits et vivants. Rapidement, l’influence de ces cours de justice se fit grandissante pour, désormais, en faire une religion et un clergé à part entière.

Il existe deux grands ordres : Le Haj, et le Kaïd.

Le Haj

Le Haj est dirigé par un Vizir. C’est le ministre du culte. L’équivalent du pape catholique.
Il est secondé par les Qadi Aleazim, les grands juges, des sortes d'Évêques.
Le reste du clergé de cet ordre est composé de Qadi, ou juges.

Le Vizir et son conseil de Qadi Aleazim édictent des lois après avoir consulté les représentants des esprits. Ces lois stipulent les traditions, mœurs et coutumes des rapports entre les vivants et les esprits.
Les Qadi reçoivent les plaintes, des esprits comme des vivants, instruisent les cas, et prononcent les sentences adaptées.

Le Haj a aussi pour mission d’étudier le monde des esprits, de connaître son organisation, de tenter de créer des ponts entre le monde des esprits et le monde des vivants..

Le Kaïd

Le Kaïd est le bras armé du Haj. C’est une véritable armée, une sorte de police, aux ordres des Qadi. Ils mènent les enquêtes pour les Qadi, procèdent aux interpellation, c’est une véritable police spirituelle.

Les sorciers et les chamans

Les sorciers et les chamans sont toujours craints et respectés. Les sorciers sont souvent, mais pas toujours, recherchés par la justice des Qadi. Les chamans font souvent appel aux Cadi pour résoudre des conflits avec les esprits.

Objets de culte et emblèmes

L’église Bidayi a adopté un symbole de justice, la balance, pour illustrer sa principale mission, conserver l’équilibre et la justice entre le monde des vivants et le monde des esprits.

Balance

Mais de nombreux autres objets de culte sont utilisés pour vénérer et communiquer avec les esprits.

Il existe de nombreux totems, de toutes tailles, certains sont d’immenses poteaux sculptés, d’autres de simples poupées de jonc tressés.
En fait, tout peut être un totem. Un totem est un lieux, un réceptacle où un esprit à décidé de s’installer. C’est un lieux ou un objet, où la frontière entre les deux mondes est plus fine qu’ailleurs, permettant un meilleur “dialogue” entre les vivants et les esprits.

Les lieux de culte

Il n’y a pas d’église à proprement parler, bien qu’il y ait des palais des Qadi, des casernes sacrées pour les Kaïd, ce ne sont pas de véritables lieux de culte, mais plutôt des bâtiments d’utilité pour l’église.

Les célébrations se font, la plupart du temps, en plein air, sur des Nexus ou des lieux d’énergie qui facilitent la communication avec les esprits. On appelle simplement ces places des Nexus.
Ces places peuvent êtres somptueuses, pavées de marbre blanc, entourées de colonne d’albâtre et de jade, décorées d’une multitude de sculptures, avec un autel en bois précieux au centre, pour les rituels et les sacrifices. Et autour de cette place, il est fréquent de trouver des théâtres, des hippodromes, des bibliothèques, des agora, ...

Toutes les grandes villes ont de telles places, rivalisant de beautés et de richesses.

Mais parfois le lieu de culte est une simple chaumière où viennent se rassembler les fidèles, cela peut aussi être au pied d’un chêne centenaire ou au jaillissement d’une source d’eau claire.

Les rituels

Avant-propos

Nous avons longuement parlé d’offrandes et de sacrifices. Il faut préciser les choses. Les offrandes et les sacrifices sont des paiements aux esprits pour des services, ou simplement pour leur faire plaisir.

Les offrandes peuvent prendre des myriades de formes. Cela peut être de la nourriture, de l’argent, des objets, des œuvres d’art, ou des actes réalisés par le vivant, come par exemple un pèlerinage ou une semaine de privation, parfois même de l’auto-flagellation. Tout dépend de ce que “demande” l’esprit ; ou du moins ce que le chaman à compris que voudrait l’esprit.

Souvent, il s’agit de toutes petites offrandes qui tiennent lieu d’habitude plus que de véritables rituels.
Il est d’usage, par exemple, de laisser un peu de nourriture avant de passer un pont. La nourriture est pour les esprits trolls, gardiens du pont, afin que la traversée se fasse sans soucis. Il s’agit souvent d’un quignon de pain, d’une pomme, d’une prune, d’un grain de raisin. Les gens laissent l’offrande sans y faire vraiment attention.
Quand un Suddète allume un feu, il est d’usage qu'il tresse des brindilles vaguement en forme d'humanoïde ou qu'il sculpte grossièrement et rapidement un petit bout de bois en figure de flamme et de lancer l’offrande dans le feu.

Le quotidien des Suddètes est rempli de petits gestes rituels de cet ordre.

Il est très mal vu de voler les offrandes. De plus la superstitions dit que les gens qui volent les offrandes sont, la plupart du temps, poursuivis et tourmentés par les esprits. Cela n’empêche pas les malhonnêtes sans scrupule de se servir. Ils sont hors-la-loi et si les Kaïd les attrape, les Qadi peuvent leur infliger une peine qui, en fonction de la valeur du vol, peut aller de quelques heures sur un pilori à plusieurs années d'emprisonnement, voire la mort.

Les sacrifices d’animaux sont très rares et les sacrifices humains sont formellement interdits et punis de mort par les Qadi.

La naissance

La naissance est l'événement le plus important de la vie d’un homme, l’être de chair comme l’esprit. L’homme et l’esprit sont liés pour la durée de la vie de l’homme. L’esprit apparaît au moment de la naissance. Il fait parti des deux mondes. C’est un être important dans les deux mondes. C'est l'esprit qui anime le corps de l'homme.

Les naissances sont célébrées sur la place du Nexus en grande pompes.

On nomme l’esprit qui habite ce corps et l’on donne ce nom à l’enfant.

Le Qadi qui préside la cérémonie enregistre le nom de l’esprit dans les archives du palais.

Les autres rituels

Les autres rituels célébrés sont le mariage, le passage à l’âge adulte et le décès, que l’on nomme plutôt passage, puisque l’esprit quitte le corps charnel pour rejoindre le monde des esprits. Ces rituels sont officiés par les chamans.

Mais il existe encore d’autres rituels.

Les quêtes initiatiques, sont des quêtes que l’on s’impose pour se mettre dans un état d’esprit qui nous permette de voyager dans l’autre monde. On entame de telles quêtes quand on cherche des réponses ou un sens à sa vie, ou encore avant d’aller affronter un grand péril, pour se purifier “l’âme”. (un peu à l’instar des quêtes des amérindiens). Les chamans, à l’aide d’une science très précise d’interprétation des rêves et grâce aux connexions puissantes qu’il a avec les esprits, détermine la nature de la quête. Il est sollicité par le quêteur pour l’accompagner, le guider et l’aider dans sa quête.

Les bénédictions, elles sont légions et fréquentes. N’importe qui peut demander une bénédiction à un esprit, une courte prière, une incantation de son choix, et hop, vous pourrez rentrer dans ce lac sans aucun risque de noyade. Mais il est de notoriété commune que si c’est un chaman qui fait la bénédiction, il est clair qu’elle sera bien plus efficace.
On bénit tout chez les Suddètes : le pain que l’on va manger, la journée qui se lève, le voisin que l’on croise, mais toutes ces bénédictions se font sans sacrifice. Mais tous les grands évènements eux, sont bénis en bonne et dûe forme. On finit une maison, ou un ouvrage architectural, on le bénit, on va commencer les semailles, on bénit les champs. On va partir en guerre, on bénit le général et les armées, chaque soldat va chercher à bénir ses armes également.

Les grandes figures du monde des esprits

Comme déjà énoncé, il y a des myriades d’esprits et il serait trop long et fastidieux de les énumérer ici.
Mais il y a de grands esprits. Des figures connues.

Les grandes figures du mythe fondateur

Il s’agit des esprits originaux, les esprits fondateurs. Ils sont des milliards et on ne les connais pas tous, mais voici les principaux connus pas les Suddètes.

  • Ard, l’esprit de la Terre, c’est la mère de tous les esprits de notre planète.

  • Efrit, l’esprit du feu,

  • Elma, l’esprit de l’eau,

  • Hawa, l’esprit du vent et de l’air.

  • Shams, le soleil

Esprits majeurs

Il s’agit d’esprits puissants.

  • Le Cheitan : le diable, tentateur, manipulateur, mais également négociateur. On le suppose être un des esprits les plus influents sur Terre

  • Finus : l’étoile du berger et guide des hommes dans le désert et la vie

  • Iblis : un diable au service de Cheitan

  • Malak : esprit de la justice aveugle et sans pitié (un fanatique de la loi quoi). Souvent en guerre avec le fourbe Cheitan

Quelques catégories d’esprits

Il existe des esprits qui se ressemblent et agissent tous un peu de la même manière.

  • Les Djinns, des fils et filles d’Hawa, pourront influencer les vents

  • Les Génies, fils de Iblis, tentateurs et passeurs de marchés

  • Les Goules, capables d’animer des corps sans vie

  • Les Trolls, habitent près des ponts la plupart du temps, mais pas que. Farceurs et violents
    [*Les Dryades qui vivent dans les arbres]

Et il y en a des milliers d’autres parmi eux les Sphinx, les Minotaures, les Succubes, etc.

Rapport avec les autres églises

Les religions déistes regardent en général l'animisme avec une certaine condescendance. ils prennent l'animisme pour une forme de religion primitive qui ne mérite guère de s'y attarder, sauf peut-être pour convertir ces pauvres âmes perdues dans l'erreur.

Les Bidayis eux, considèrent les croyants comme des hommes égarés qui ont pris une émanation d'un puissant esprit pour un Dieu. Les Bidayis reconnaissent les prophètes, les miracles relatés dans les livres sacrés, les dieux, les anges et les démons des autres religions. Mais ils interprètent les miracles comme des manifestations des esprits, ils considèrent les dieux, anges et démons comme des esprits, et les prophètes, comme des chamans à leur insu qui ont pu parler avec les esprits et qui relatent les paroles de ces derniers.





Maintenant que la présentation de cette religion est faite, je vous laisse réagir dans ce fil. Notamment pour les relations entre l'église du Bidayi et vos propres religions

Hors ligne

Pied de page des forums