Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 02-08-2019 15:09:27

Lejuste
RPiste
Inscription : 24-03-2015
Messages : 352

Une nouvelle prophetie

seigneur, seigneur ! Un de nos espions ramène un message important depuis la capitale ! dit un garde en tendant un papier à Jogar.

Donnez que je lise cela ! dit Jogar.

Il lu le papier. Sa surprise n'en fut que plus grande au fur et à mesure qu'il lisait. Une nouvelle prophétie venant du culte navaseen était sortie. Elle promettait des horreurs mais aussi un temps de paix.  Mais de courte durée. Jogar faisait peu de cas du culte de Navas, mais il savait que ce dernier était majoritaire sur l'île. Peut-être cela ramènerait-il la concorde sur l'île. Face à tous les dangers extérieurs il fallait bien que la concorde revienne. Et d'autant plus qu'Inshoel la nouvelle était affaiblie.

qui commande à la capitale en ce moment ? Demanda Jogar.

On ne sait pas trop seigneur. Nous savons que quelques grands de l'île s'y trouvaient il y a peu. Mais le sont-ils encore, rien ne nous l'indique. dit le garde.

Bien, dit Jogar. Que l'on me prépare du papier et un cheval. Je pars rejoindre seul la capitale. En mon absence, vous, Joshua, serait l'intendant de la ville. Dit Jogar.

prenant sa plume il se mit à écrire un message a destination du seigneur Hogart, car selon la rumeur il était l'un des derniers grands seigneurs présents dans la capitale. Il n'était pas certains de recevoir une réponse mais il écrivit sa lettre quand même.

Cher seigneur,

Je vous écris cette lettre suite à l'annonce de la découverte d'une nouvelle prophètie au sein de votre culte. Celle-ci semble annoncer bien des horreurs mais aussi une possible paix. J'aimerai que vous et moi nous en discutions, afin d'éviter les horreurs et afin de ramener l'ordre sur l'île.
Bien cordialement

Jogar

Une fois fait, il prit un autre parchemin et se mit à écrire un Capodei.

Cher prêtre, grand maître de l'église de Navas,

Nos deux religions ont souffert de bien des querelles, de bien des atrocités. Il faut y mettre un terme. Le nouvelle prophètie nous annonce une période de paix, de prospérité. Ensemble nous pouvons y arriver. Voyez comme preuve le renvoie de vos Saintes reliques dans votre vallée de la part. Je me rends dans la capitale dans les jours qui arrivent. J'aimerais avoir une audience avec vous pour parler de cette prophétie, de la mise en place d'une tolérance religieuse, même si je sais que cela sera très difficile car vous et moi nous sommes considérés comme des intégristes, parfois à juste titre

Bien à vous,

Jogar

Une fois ses lettres terminés, Jogar sortie de son palais en pleine reconstruction et enfourchez son cheval en direction de la capitale.

Dernière modification par Lejuste (06-08-2019 21:11:14)


La où se lève l'aube du Bien, les vieillards et les enfants périssent, le sang coule. Mais un vent nouveau se lève avec les Sphoniens.

Hors ligne

#2 06-08-2019 11:34:13

Lord Hogarth
RPiste
Inscription : 25-09-2017
Messages : 105

Re : Une nouvelle prophetie

Le vieux seigneur Hogarth était toujours en la capitale. Après la fin du procès du régent de Boemauth, celui-ci avait décidé de rester sur place pour garder un œil sur le peu de nobles et aristos encore dans la ville. Lord Hogarth tenait son armée prête à intervenir car il ne faudrait que deux jours à son armée pour venir sur place en cas d'investiture illégitime. Ils gagnent une journée de préparation ce qui était n avantage. Lord Hogarth a toujours eu pour principe de tenir une garnison prête à intervenir rapidement suite aux nombreux coups d'éclats qui se sont déroulés jadis sur l'île. Mieux valait prévoir à l'avance pensait-il.

Lors d'une promenade matinale et passant devant la cathédrale de Navas, Hogarth entendit une messe basse. un serviteur de Navas parlant à un autre serviteur d'une missive provenant du seigneur Jogar, l'impétueux profiteur, à sa seigneurie le Capodéi et comme quoi le dit seigneur Jogar venait en la capitale. Cela ne présageait rien de bon. L'âge avancé de seigneur Hogarth et les moults tumultes rencontrés face aux seigneur Jogar et son ambition insatiable, lui laissait entendre que quelque chose allait se préparer en la capitale et sa présence serait donc un atout.

Sachant cela, il fit venir son laquais le plus rapidement possible et lui fit écrire une missive à l'intention de son commandant des armées afin qu'il se tienne prêt à intervenir et de faire en sorte de se tenir sur le départ le cas échéant.

- Que peut bien préparer ce fourbe de Jogar encore... pensa t'il.


hogart10.png
Inter Arma Enim Silent Leges

Hors ligne

#3 06-08-2019 20:12:08

Lejuste
RPiste
Inscription : 24-03-2015
Messages : 352

Re : Une nouvelle prophetie

le voyage se passait bien. Renoncer à une escorte permettait à Jogar de voyager de façon discrète, ce qui était idéal pour observer les gens se disait-il.

De seigneurie en seigneurie Jogar pu voir
de nombreuses choses tant sur le plan militaire, qu'économique ou religieux. Certaines choses étaient très agréable a voir. Il ne fallait pas s'en cacher. De nouvelles églises pour Sphonie, mais aussi pour Navas voyaient le jour. Des champs encore à l'abandon au dernier hiver étaient maintenant labourés. Mais il remarqua aussi dans certaines seigneuries une très grande intolérance religieuse, et cela dans les deux camps. Il ne pouvait pas leur jeter la pierre. Lui aussi fit preuve par le passé d'un comportement similaire.

Tout en pensant à tout et à rien, les remparts de la capitale étaient en vue. Il n'y a pas si longtemps, il avait prévue de prendre d'assaut cette ville, mais Sphonie en avait décidé autrement. Cela n'était pas plus mal au final. Cela n'en était que meilleur pour ses objectifs pensa-t-il.

C'est par là porte ouest que Jogar  rentra dans la ville. La première chose qui le frappa depuis sa dernière visite  c'est qu'il semblait y avoir plus de monde, mais aussi plus de pauvres. Pourtant son comté et le duché où il se trouvait étaient en paix.  Les rumeurs de guerre à l'est seraient-elles vrais ? Il faudra qu'il s'en informe.

Il continua à se promener dans la ville. Au cours de ses déambulations, il tomba sur l'Agora. Du moins ce qu'il en restait.    l'Agora, fautes de seigneurs, semblait cruellement à l'abandon.

Il continua sa route tout en se disant qu'il remediera aussi à se problème en temps et en heure.   Au détour d'une rue, il croisa un garde qui semblait appartenir à la seigneurie du seigneur Hogart. A l'instar du chef religieux de Navas, il n'avait pas obtenu de réponse de sa part. Il décida d'y remédier en allant voir ce garde. Pour le cappodei cela viendra après estima Jogar

Ola toi garde, si tu es un fidèle du seigneur Hogart, où si tu sais où il se trouve dans cette ville, peux-tu lui transmettre le message suivant. Moi Jogar, chef de l'Eglise de Sphonie, je l'attendrai dans l'Agora. Et tiens quelques pièces d'or pour te donner courage et rapidité ! Dit Jogar pendant que le garde partie délivrer son message, enfin c'est ce qu'esperait Jogar   

Jogar partie à l'intérieur de l'Agora. Sa dernière visite ici fut brève mais sources de tensions et de blocages. J'espère que celle-ci ne sera pas le cas si dit Jogar. L'intérieur de l'Agora était dans un état de délabrement fort avancé. L'herbe poussait par endroit, on voyait des traces de fuites d'eaux... Les ravages des divisions étaient visibles juste par l'entretien de ce bâtiment se disait Jogar en tendant Hogart, seul, dans l'Agora. Enfin si ce seigneur voulait bien le rencontrer, mais cela n'était pas gagné au vu de leurs passés respectifs.

Dernière modification par Lejuste (06-08-2019 21:13:42)


La où se lève l'aube du Bien, les vieillards et les enfants périssent, le sang coule. Mais un vent nouveau se lève avec les Sphoniens.

Hors ligne

#4 12-08-2019 16:18:41

Lord Hogarth
RPiste
Inscription : 25-09-2017
Messages : 105

Re : Une nouvelle prophetie

Dans la taverne du "Prompt Roy" dans laquelle il adorait y demeurer, on frappa à la porte. Un de ses laquais qui était en ville afin de surveillé avait été apparemment abordé par un seigneur qui lui remit un message oral. Le message disait ceci :

Jogar a écrit :

Moi Jogar, chef de l'Eglise de Sphonie, je l'attendrai dans l'Agora.

Voilà encore un message bien présomptueux de ce seigneur qui avait presque l'air de donner un ordre à un autre seigneur qui lui était pair de l'isle depuis fort plus longtemps que ce jeune prétentieux qui ne faisait que chercher querelle à toutes et tous dans le but de faire valoir sa puissance et sa religion. Un opportuniste qui faisait presque oublier que le seul ennemi et le plus terrible de tous ne fut autre que le Roy Micleo. A côté de lui, à présent, Micléo faisait pâle figure. Il allait falloir éradiquer ce seigneur soit par la mort soit par les armes et le réduire à néant car il devenait trop dangereux pour les habitant et la sérénité du peuple de cette isle.

Hogarth ordonna donc la chose suivant à son laquais :

- Va donc lui apporter cette missive de ma part !

La missive disait ceci :

Lord Hogarth a écrit :

Seigneur Jogar,

Sachez que vous n'avez nulle autorité icelieu pour me convoquer de la sorte en l'agora.

Je viendrait quand bon me semblera et quand je serait disposé à pouvoir le faire. En attendant, vous me communiquerez vos dire par missive ainsi cela restera secret et ça aura l'avantage, que je n'aurai pas à vous voir et à me fâcher face à vous avec vos manières plus que discutables.

Lord Hogarth

Voilà qui était prompt et en même temps il ne prenait pas le risque de se faire tuer par un assassin embusquer. Ce Jogar dit Lejuste était tout sauf juste et était capable de tout pour avoir le pouvoir. Il pensa même qu'au lieu de faire accuser la famille de Boemauth, il aurait mieux fait de cacher le meurtre du régent en accusant ce seigneur avare. Mais bon il était trop tard à présent. Hogarth se demandait quand même bien ce que lui voulait ce Jogar.

Dernière modification par Lord Hogarth (12-08-2019 16:20:19)


hogart10.png
Inter Arma Enim Silent Leges

Hors ligne

#5 13-08-2019 14:42:08

Lejuste
RPiste
Inscription : 24-03-2015
Messages : 352

Re : Une nouvelle prophetie

Un messager provenant du seigneur Hogart entra dans l'Agora et donna au seigneur Jogar un message. Ce dernier le lu. Les actes du passé rendront les choses bien compliquées. Mais cela semblait nécessaire au vue des actions réciproques entre eux se disait Jogar. Si ce seigneur voulait échanger par lettre l'échange se ferait par lettre. S'il désirait une rencontre, une rencontre aura lieu. Jogar ne cherchait plus le conflit. La révélation qu'il avait eu suite à la Conjuration l'avait apaisé.  Il prit sa plume et se mit à écrire au seigneur Hogart

Cher seigneur,

Je comprends votre animosité à mon égard de part les actes passés. Je comprends aussi votre méfiance.  Si je suis venu dans la capitale c'est pour mettre en place une paix durable entre nous. Hélas, le chemin sera rude pour y arriver, je le sais bien. Mon état de santé l'exige aussi. Vous ne le savez peut-être pas encore de vos espions, mais ma santé décline.  Un rappel à l'ordre de Sphonie sûrement pour ramener la paix sur l'île avant ma mort prochaine.

Vous êtes le seigneur navaseen le plus puissant de l'île à l'heure actuelle et moi, en ma qualité de chef de l'Eglise de Sphonie, les croyants en la déesse auront plus de chance de m'écouter. Nous devons saisir cette chance de paix. Cela est capitale au vue des ennemis qui nous entoure.

Pour prouver ma bonne fois, vous ne le savez peut-être pas, j'ai expédié les reliques de Navas qui avaient été pillées lors des guerres de religions vers la sainte vallée. L'objectif, sincère, est d'établir une tolérance entre nos deux religions. Il faut en terminer avec ces attaques des deux côtés.

D'autre part, pour montrer à tous l'importance que j'accorde à l'institution,  je suis en ce moment même en train d'inspecter l'Agora pour évaluer les montants de sa restauration. Je financerai cette restauration.

Cher seigneur, je vous le redis, ensemble nous pouvons mettre en place un paix durable. J'espère que cela vous aidera pour surmonter les rancunes du passé et pour tenter d'avancer ensemble.

D'autre part, pour que les choses soient clair, car c'est une crainte mérité que vous pourriez avoir, je ne recherche plus le pouvoir. L'intérêt du peuple doit passer avant mes ambitions comme le souligne ma déesse.

Bien à vous,

Jogar.


Une fois sa lettre écrite, il la donna au messager en lui disant qu'il le trouverait ici si son seigneur voudrait lui répondre. D'autre part, il lui demanda de faire venir ici des maçons, des charpentiers et des sculpteurs afin de faire un devis pour restaurer l'édifice.


La où se lève l'aube du Bien, les vieillards et les enfants périssent, le sang coule. Mais un vent nouveau se lève avec les Sphoniens.

Hors ligne

#6 16-08-2019 14:28:31

Lord Hogarth
RPiste
Inscription : 25-09-2017
Messages : 105

Re : Une nouvelle prophetie

La réponse du mécréant ne se fit point attendre trop longtemps. un nouveau messager de Jogar arriva quelques heures après l'envoi de son message. Comme il s'y attendait, il pouvait y lire ce qu'il aurait voulu entendre plus tôt, bien avant les conflits meurtriers qu'à causé cet homme avare. Était-il sincère ?... Nul ne pouvait le savoir et l'expérience du Seigneur Hogarth lui tintait à l'oreille de prendre garde. Il appela son scribe et commença à lui dicter la lettre suivante :

Lord Hogarth a écrit :

Seigneur Jogar,

j'ai beaucoup de mal à croire à vos fariboles tant vous nous avez déjà jouer ce tour à maintes reprises. J'ai bien peur que votre sincérité n'en ai pris un coup et que nul ne vous fasse confiance à ce jour. En ce qui me concerne tous vos propos ne sont que mensonges.

Et même si vous étiez des plus sincères, je suis un enfant et fervent de Navas et ne peut tolérer une autre religion icelieu. C'est vostre idéologie qui a créer tous ces conflits. Avant votre venue, notre seul et unique ennemi était le Roy Micleo et les Royalistes de l'isle... Mais tous étaient au moins des enfants de Navas et seuls le Roy étaient notre ennemi car il a avait sombré dans la folie et cela était impardonnable.

À présent, vous estes le nouvel ennemi car vous avez créer un problème supplémentaire qui a complètement déséquilibrer l'harmonie fragile de l'isle. Cela est intolérable et jamais je ne pourrais vous pardonner cela. Vous avez indirectement causé la mort de notre intendant qui a du reprendre la régence suite à vos assauts répétés. Vous n'avez été que la cause de troubles que jamais aucun ne pourra vous pardonner.

Je suis donc au regret de refuser vostre proposition.

Lord Hogarth

Cette missive était un peu dure mais emplie d'une vérité dont son destinataire devrait prendre conscience. La mort prochaine, si celle-ci est réelle, du Seigneur Jogar apporterai enfin la paix sur l'isle et il se dit alors qu'il pourrait, lui aussi, partir l'esprit en paix. Son âge le rendait plus faible sur les champs de bataille et la mort ne devrait plus tarder à venir le faucher.


hogart10.png
Inter Arma Enim Silent Leges

Hors ligne

#7 21-08-2019 18:46:03

Lejuste
RPiste
Inscription : 24-03-2015
Messages : 352

Re : Une nouvelle prophetie

Pendant qu'il attendait la réponse du seigneur Hogart, Jogar recevait tous les artisans possibles dans l'optique de restaurer l'édifice de l'Agora. La facture était importante au finale, mais moins que prévu, se dit Jogar. Il envoya un messager sur ses terres pour que cela soit réglé. Les travaux pouvaient commencer. Selon les dires des artisans, ils leur faudraient deux bonnes semaines de travail pour tout remettre en état. Là encore, Jogar était surpris, il pensait que cela aurait été plus long. Mais dans la capitale de l'île tout semblait aller plus vite.

D'autre part, face à l'Agora, Jogar remarqua un terrain vague. Il fit des recherches lui permettant de découvrir que ce terrain était à vendre. Sans plus attendre, il acheta se terrain. Il pourrait servir pour un futur projet.


La réponse du seigneur Hogart lui parvient quelques temps plus tard. Elle avait le mérite d'être franche. Ce n'est pas grave, ce dit Jogar, si ce seigneur ne voulait pas faire partie du projet de paix. Il le comprenait aussi. Les souvenirs du passé étaient encore bien vivant, surtout dans cette ville. Jogar pris de sa sacoche un parchemin pour lui répondre.

Cher seigneur,

Je comprends pleinement votre choix, moi-même à votre place j'aurais eu une attitude des plus similaires il n'y a que quelques semaines de cela en vous présentant comme un ennemi mortel pour l'île et comme étant le partisan d'une foi hérétique.Mais les choses changent. Vous pensez que mes propos sont des mensonges, l'histoire peut vous donnez raison, mais il  n'en est rien. Au contraire, je n'ai rien à cacher. Je vous prie de bien vouloir envoyer un messager dans la sainte vallée de Navas pour vérifier si les reliques de votre culte sont bien arrivés. D'autre part, des légats de l'Eglise de Sphonie seront mandatés sous peu pour arrêter les fanatiques de notre culte afin de rétablir la concorde. J'espère que le Cappodei, malgré sa réputation, sera aussi ouvert au dialogue. Nous pouvons nous opposer mais nous ne devons pas nous tuer.

D'ici deux semaines l'Agora sera totalement restaurée d'après les artisans, j'espère que les délais seront respectés. Nous nous croiserons peut-être dans cet ancien édifice au détour d'un couloir. Dans l'optique d'un retour à la concorde et afin d'assurer un revenu supplémentaire à la protection de l'île, je proposerai que tout croyant en Sphonie paye un impôt symbolique supplémentaire dans le but de montrer son attachement fervent au pouvoir central de notre île. Notre religion est venue après, il serait normal qu'elle aide un peu plus financièrement le pouvoir central. Même si vous ne voulez pas m'aider à restaurer la concorde, même si votre haine envers moi, haine surement légitime, est vivace, j'espère de tout cœur que vous accepteriez d'être le seigneur qui surveillerait la rentrée d'argent de cet impôt dans les caisses de la capitale. Qui de mieux placer que vous pour une telle tâche ? Si un sphoniste ne paye pas l'impôt, il subirait, en dehors de la peine de mort, tout châtiment que vous semblez légitime de donner sans que je mis oppose.  D'autre part, cet impôt serait aussi un instrument symbolique pour démontrer que la croyance en Navas est la principal croyance et que les autres sont tolérées si elles payent l'impôt.

Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute sur mes intentions, même si vous ne voulez pas m'aider, les portes de ma ville vous serons ouverte, vous pourrez venir vous même faire une inspection et dénoncer toute éventuelle supercherie.

Je vous prie de passer une bonne journée, ma santé déclinante ne me permet pas d'écrire d'avantage. 

Bien à vous,

Jogar


Jogar se sentait très faible après cet écrit. Tremblant, il ferma la lettre et la donna au messager du seigneur tout en partant se reposer à l'ombre d'un arbre. La fin de son aventure semblait proche et il y avait encore temps de choses à faire.


La où se lève l'aube du Bien, les vieillards et les enfants périssent, le sang coule. Mais un vent nouveau se lève avec les Sphoniens.

Hors ligne

#8 03-09-2019 12:46:22

Lord Hogarth
RPiste
Inscription : 25-09-2017
Messages : 105

Re : Une nouvelle prophetie

Lord Hogarth était transi face aux aveux du seigneur Jogar. Était-il réellement mourant ? Cela se pourrait... Nul n'échappe à la colère de Navas... pas même ses ennemis. Il fit appeler son scribe pour dicter une dernière missive :

Lord Hogarth a écrit :

Seigneur Jogar,

je ne sais si c'est un stratagème ou autre mais même si ce n'est pas le cas, sachez que la colère de Navas n'épargne personne. Peut-être accepterez-vous enfin votre hérésie et le châtiment qui vous est imposé. Où est donc votre déesse Sphonie à ce jour ? Pourquoi je vous cure t'elle pas de cette maladie ? Voilà votre punition pour votre hérésie.

Peut-être arriverez-vous à gagner le royaume de Navas en vous faisant pardonner de votre vivant... tel que vous le faites à ce jour, mais sachez que cela ne suffira pas à vous donner une place aux côtés de Navas car vous avez causé trop de morts et nul ne peut vous la pardonner... pas même Navas.

Je vous remercie cependant de faire amende honorable en réparant la cathédrale de Navas. Je suis certain que le Capodéi qui est actuellement sur le continent sera ravi d'apprendre cela même si il n'a plus aucune autorité en ce jour car non choisi par le peuple de Terre Noire.

Concernant votre idée d'impôts sur vos disciples ne nous intéresse guère. laissez-leur donc leur acquis pour qu'ils en fassent ce que bon leur semble. Navas n'a pas besoin de piller ses ennemis pour rester debout sachez-le.

Ceci est am dernière missive à votre encontre et ne vous répondrai plus dès à présent.

Votre ennemi de toujours,

Lord Hogarth

Voilà qui devrait clore le sujet; pensa Hogarth. Dire que ce Jogar dit Lejuste n'a jamais su écrire son Prénom correctement. ça avait le don de l'énerver encore un peu plus. Par vengeance personnel il lui était arrivé d'appeler Jogar : Jobar histoire de lui lui rendre la pareille mais il n'avait jamais relevé. Bref la fin du bougre était proche mais celle d'Hogarth aussi. Il avait bientôt 45 ans après tout et avait eu déjà une longue vie au vu de toutes les guerres auxquelles il avait participé. Il s'estimait déjà heureux d'avait vécu jusqu'à ce grand âge. Il ne restait presque plus personne de ceux qui furent les pairs de l'isle. Peu ont survécus à cette guerre contre les Sphonistes. Jamais Hogarth ne pourrait un jour faire alliance avec les Sphonistes... jamais !

Se sera bientôt aux nouveaux seigneurs, jeunes et sournois, de prendre le relais, tels qu'eux-même l'avaient fait en leur temps...


hogart10.png
Inter Arma Enim Silent Leges

Hors ligne

Pied de page des forums