Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 07-01-2019 23:07:49

Elegiak
RPiste
Inscription : 02-01-2019
Messages : 150

Elegiak : présentation

Ordoncques, il se fit une période sombre accompagnée de grands troubles, les temps étaient maulveix, et les razzias fréquentes.
À bord de ma felouque, je quittais l’isle luxuriante qui m’avait vu naître, en quête de quiétude et d’horizons nouveaux. Pourquoi diantre a-t-il fallu que la fatalité s’en mêle ?
Suite à une infortune de Mer, je me retrouvai naufragé, pérégrin parmi cette contrée hostile, et farouche.
Je pensai à mon petit village adossé à la montagne, où un homme d’honneur peut  tout à la fois être berger, poète et chef de guerre, pourvu qu’il ne fasse point d’envieux. Mais cette isle estoit malade de sa jalousie...
Fuyant la fêlonie et l’infâmie, je pris doncques le chemin de l’exil à bord d’un frêle esquif, renonçant à mes terres, mes serfs et tout mon cheptel.

C’est doncques vide d’argent que je débarquai ici, sollicitant la Charité auprès des membres de la très Sainte Eglise, obédience dans laquelle je fus élevé selon la tradition la plus austère, avec moultes privations et imprécations dites dans l’ancienne langue des Dacres.
Oui, je fus un rigoriste, Navasséen sévère, pieux et contrit, et j’en fus bien récompensé !
Par trois fois, je suppliai mes frères Navasséens de m’accorder l'hospitalité. J’étais sans doute trop miséreux pour être admis à leurs banquets.
J’avais passé trois jours et trois nuits dans l’abîme, mes blessures couvertes de sel devenaient purulentes et ma hure, toute en haillons, collait à ma peau cloquée. J’exhalais une odeur de mort, et les braves gens se détournaient de mon chemin, comme si trop de Charité avait été la pire des sentences à leur infliger.

Finalement, c’est un Sphonien qui me tendit une main secourable.
Le Ciel le lui rendra.
Puisse-t-Il aussi m’infliger une lourde peine et y ajouter si je ne me venge point de ces mécréants, ces dignitaires qui usent de la piété comme d’un paravent pour leurs ambitions impies.
Qu’ils se repaissent de leur insolente iniquité. Davant que de trépasser !

Dernière modification par Elegiak (07-01-2019 23:29:35)

Hors ligne

Pied de page des forums