Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 21-07-2018 22:30:01

Passion Delacroix
Modérateur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 224

Les Citadelles et Guildes TNiennes.

Sommaire des Citadelles et Corporations TNiènnes


Grandes Citadelles (existent In Game)

Les Ordres (existent in Rôle Play seulement)

  • ...

Les Guildes (n'existent plus)

  • ...


Ce qui est connu : Dame de Salpuy et Dame du Comté de Luvida par la Régence de son Oncle, Aldabert Ormond.
Ce qui n'est pas connu : Fidèle des Ombres de Sphonie sous le nom de La Rose Blanche.

Hors ligne

#2 21-07-2018 22:42:44

Passion Delacroix
Modérateur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 224

Re : Les Citadelles et Guildes TNiennes.

L’Armée des Anges


Maître de la Citadelle : Sire Geoffroy
Religion : Navas


Diplomatie

1 - Insulaire

  • En bons termes avec les Indépendantistes

  • Dans la neutralité avec les Royalistes depuis les guerres sphonistes

  • En très mauvais termes avec les Ombres de Sphonie

2 - Continentale

  • En mauvais termes avec la couronne Dacre

  • En très mauvais termes avec l'Empire Téchozin de Théodahat


Héros historique

  • Paer Thom, ancien commandeur ayant fuit à la mort du Gouverneur Jun Caspellis. Il s'illustra pour son inflexibilité, sa poigne de fer, sa maîtrise stratégique durant les grandes guerres.

  • Mathias de Boemauth, successeur de Paer Thom, qui releva la citadelle sur le plan politique. Fin stratège, il réussit à imposer ses vues à tous en accédant au pouvoir, en promulguant la régence et la loi martiale. Fin diplomate, il fut assassiné en 976 dans les jardins du palais de Caspellis.

  • Archos d’Eolias, successeur de Mathias de Boemauth, s’est illustré pour avoir repris la tête des Anges et pour avoir mené la flotte de Terre Noire sous la régence et dans le conflit sphoniste.


Chroniques

L'armée des Anges est une armée avant tout. Son organisation est militaire. Elle est habile politiquement car sa rigidité effraie nombre d'acteurs de l'île. Profondément navasséenne, elle ne jure fidélité qu'à elle-même et à l'indépendance de l'île. Elle n'a jamais compté ses efforts dans les guerres majeures et a souvent été la première à brandir le fer. Sa maîtrise des arts militaires en fait une des armées les plus modernes et équipées de Terre Noire. Mais l'histoire est une chose, le présent une autre.


Ce qui est connu : Dame de Salpuy et Dame du Comté de Luvida par la Régence de son Oncle, Aldabert Ormond.
Ce qui n'est pas connu : Fidèle des Ombres de Sphonie sous le nom de La Rose Blanche.

Hors ligne

#3 21-07-2018 22:43:23

Passion Delacroix
Modérateur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 224

Re : Les Citadelles et Guildes TNiennes.

Les Indépendantistes


Maître de la Citadelle : Sire Celedir Dolasien
Religion : Navas


Diplomatie

1 - Insulaire
En bons termes avec l’Armée des Anges
En mauvais termes avec les Royalistes
En très mauvais termes avec les Ombres de Sphonie

2 - Continentale
En mauvais termes avec la Couronne Dacre
En très mauvais termes avec l'Empire Téchozin de Théodahat


Héros historique

  • Lord Hogarth, le Colosse : C'est toujours voué corps et âme à la citadelle, réussissant à démontrer la puissance de l'île face aux deux empires rivaux. Ces derniers ont depuis regagné le continent. Su rapidement faire élever sa personne à de plus hauts rangs.

  • Lord Terence Broniard : Très grand maître indépendantiste. Droit, ferme, qui n'a pas froid aux yeux et qui a su faire grandir l'économie de sa citadelle.

  • Quelques seigneurs et dames : Slygox, Linette de Montfort (penchant pour l'alcool), Acynonix, Malessa de Laudinie, Kir King (meilleur kir de l'île), Druss, Ferratar, Caporne...


Chroniques

Les indépendantistes ont toujours voulu d’un roi sur Terre Noire, mais pas d'un roi-dynaste ou d’un roi-guerrier. Quelqu'un de responsable et qui soit prêt à gérer une île sous indépendance : une auto-gestion insulaire. Il cherchent donc à couper tous les ponts avec l’Empire Dacre. Après que celui-ci ait tenté de les bannir sur l'île, ils l'ont pris au mot, décrétant vouloir constituer leur propre Nation avec leur propre monnaie et propre religion. Malgré le fait qu'ils soient très liés à l’Armée des Anges, ils souhaitent vivre en autarcie sous un système politique qui est le leur et à rallier les quelques îles avoisinantes à leurs idées. Ils sont très ambitieux, et négociateurs, voire ont une tendance à la manipulation, ce qui les rend particulièrement intransigeant. Leurs discours ont pour visée fraternelle : une équité et une justice pour tous.


Ce qui est connu : Dame de Salpuy et Dame du Comté de Luvida par la Régence de son Oncle, Aldabert Ormond.
Ce qui n'est pas connu : Fidèle des Ombres de Sphonie sous le nom de La Rose Blanche.

Hors ligne

#4 21-07-2018 22:43:55

Passion Delacroix
Modérateur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 224

Re : Les Citadelles et Guildes TNiennes.

Les Ombres de Sphonie


Maître de la Citadelle : Sire Jogar Lejuste
Religion : Les Ombres de Sphonie


Diplomatie

1 - Insulaire

  • En mauvais terme avec les Royalistes

  • En très mauvais terme avec l’Armée des Anges et les Indépendantistes


2 - Continentale

  • En terme bon/neutre avec l’Empire Téchozin de Théodahat

  • En très mauvais termes avec la couronne Dacre


Héros historiques

  • Sphonie la martyre : rejetée pour sa différence puis brûlée

  • Jogar Lejuste : il représente la liberté de culte pour les fidèles de Sphonie


Chroniques
Les Sphonistes (et non Sphoniens) croient en la déesse Sphonie, sont par là même monothéistes et rejettent le pouvoir thanatique sur lequel elle s’est pourtant construite.
Sphonie étant la déesse de la Justice mais aussi de la Vengeance, les Sphonistes prônent certes une certaine forme de fraternité religieuse mais se veulent aussi guerriers et fins politiciens. N’hésitant pas à utiliser des moyens transversaux pour répandre leur doctrine. Ils ne considèrent pas les choses comme bien ou mal mais s’ancrent plutôt dans les intérêts du bien commun. Ils fomentent des idées étranges et nouvelles qui apparaissent parfois chimériques, voire dangereuses, faisant ainsi la paix si on leur rend la paix, mais sachant aussi répondre à la guerre et même à la cruauté.
Le Culte de Sphonie est en soit fort épuré et les rites sobres. Leurs temples ainsi que les tenues officielles en sont de même simples et de couleur blanche que cela soit des pierres aux vêtements de prières. Seul un feu central orne chaque bâtisse religieuse afin de représenter le martyre de Sphonie.
Les Sphonistes refusent toute distinction devant Sphonie bien qu’ils adhèrent à la hiérarchie des classes sociales. En outre, la richesse qu’apporte le commerce et les industries est méthodiquement répartie ou investie.


Notes HRP
-          Nous passons volontairement sur les détails du culte de Thanatos (et autre) pour ne pas perdre le lecteur. Si un joueur souhaite en apprendre plus sur les Ombres de Thanatos, il pourra suivre le renvoi (à faire : définition des Ombres de Thanatos). Mais il serait intéressant de partir sur des informations succinctes et claires et ne pas entrer dans trop de détail, voire supprimer toutes informations qui n’a pas/plus lieu d’être.
-          Nous souhaitons utiliser le terme de ‘fraternité’ plutôt que de ‘république’ en respect pour l’univers fantaisiste de TN sans plonger dans les évènements historiques réels mais plutôt s’inspirer de ‘pensées’ novatrices que fussent certaines à l’époque médiévale. Nous ne voulons pas refaire l’histoire IRL ni changer l’esprit du jeu.
-          Nous ne renions pas le fait que Sphonie ait été le reflet du Culte de Théodahat mais souhaitons marquer une désunion franche et net avec le culte sombre de ce dernier au moyen du renouveau de TN. Peut-être laisser la possibilité à d’autres joueurs sur le long terme de créer à nouveau ce Culte si la communauté s’agrandit et pourquoi pas créer de nouvelles intrigues que ce soit le culte de Thanatos ou autre.


Un sombre passé...

L’Église de Sphonie a fait son apparition dans une période trouble. À cette époque, le gouvernement était vacant, l'ancien gouverneur disparu. Sphonie est apparue comme une foi populaire, nouvelle, basée sur un discours fraternel et des préceptes chaotiques. Outre sa naissance douloureuse, elle prend son origine sur les ruines de la Guilde des Ombres de Thanatos -dont le culte se caractérise par ses rites profondément ténébreux dont les Sphonistes désirent se détacher.
Le fait que la Citadelle soit régie par Jogar Lejuste, un prêtre-guerrier opportuniste qui s’est imposée par la force n’a guère amélioré les relations avec les autres citadelles. D’autres conflits en ont découlé jusqu’à ce qu’un accord de paix soit établi entre la Régence de Mathias Boemauth et Jogar qui fut nommé Duc de Lonfort, et lui ont été attribué des terres. Cependant, il demeure une profonde amertume des deux camps ; celui de Sphonie envers les autres et tous les autres contre Sphonie et tout particulièrement l’Armée des Anges qui est la protectrice de l’Eglise de Navas.
Aujourd’hui, l’Église de Sphonie prospère sur les terres de Jogar qui pose les fondamentaux de son culte. Bien qu’ils se soient imposés par la guerre, c’est la fraternité que les Sphonistes prônent ce jour : leur plus profond désir étant d’être connu et reconnu au sein du pouvoir central de l’île. En ce sens, ils se sont libérés du joug de l’Empire Thanatique car si au départ ces derniers ne faisaient qu’un, à la découverte du Livre Saint l’Eglise de Sphonie commença à instruire ses propres rites. De part son opportunisme, elle cachât sa volonté et entretint l’unité afin de gagner le soutien de l’Empire Thanatique dans la guerre qui la confrontait aux autres citadelles de Terre Noire. Soutien qui n’eut jamais lieu et qui fit rompre les deux doctrines en deux entités distinctes.


Sphonie La Martyre

Alors que les temps étaient fort anciens sur les terres reculées de l’Empire, avant d’être une déesse, Sphonie était la fille d’un fermier, une jeune fille somme toute commune, jusqu’à ce que pour une raison inconnue, elle s’éveille du jour au lendemain avec une chevelure complètement rousse alors qu’elle était à l’origine brune. Elle fut donc accusée de sorcellerie et rejetée par sa famille d’abord et par le reste du village ensuite. C’est auprès des plus malheureux qu’elle trouva sa voie tout en nourrissant une profonde haine pour la société et ses codes.
La jeune fille commença sa croisade en demeurant auprès de lépreux qui après son départ auraient retrouvé la santé, s’en seraient suivit quatorze autres miracles. Sphonie proclamait la reconnaissance de la « différence » par l’uniformité des droits ainsi que le rejet de la persécution : le droit d’exister, d’être accepté en tant que personne et en avoir toutes les libertés et cela devait passer par la punition de tout acte contradictoire. La punition étant la digne rétribution de l’amour maternelle envers un enfant rebelle, ainsi n’acquis des rites sévères si ce n’est morbides au regard de certains comme le fait de se flageller soit même ou de s’imposer des privations. C’est suite à ces pratiques qu’elle fut arrêtée puis brûlée au bûcher. Il ne reste de son corps que quelques os gardés secrètement au sein de l’Église de Sphonie.
Il se dit qu’après sa mort, elle apparut à plusieurs de ses fidèles en rêve afin de leur dicter un écrit renfermant leurs règles de vie. Les fidèles appellent cet écrit Le Livre de Sphonie.


Le Livre de Sphonie, ou les quinze préceptes doctrinaux
Chaque section a été imagée par un acte divin de La Martyre

Premier cercle, ou les cinq préceptes Fraternels :

  • Sec1~ Les cités se doivent d’être libérées de toute haute autorité centralisée en conservant leur autonomie politique et économique. Ceci pour le bien du petit peuple afin qu’il échappe aux intrigues des instances qui sont menées au profit des grandes puissances mais au détriment des petites gens.

  • Sec2~ La vraie foi ne renie pas les chefs et seigneurs dévoués à la cause qui sont les guides de la cause et les petites gens ont confiance en leur fidélité et le respect qu’ils ont pour la justice et savent que leur martyre sera vengée pour servir leur cause.

  • Sec3~ Le bas peuple n’est pas asservi mais sous la tutelle de son guide qui en est son serviteur. C’est pour son bien qu’il siège et pour sa liberté d’être qu’il règne lui et ses suivants.

  • Sec4~ C’est dans un lien d’amour que les fidèles doivent partager leur pain et inviter à leur table celui qui se meurt de froid au dehors. Nous sommes tous frères et sœurs, et chacun à droit de manger à sa faim comme d’être respecté.

  • Sec5~ Le bon doit tendre la main vers le mauvais et le rendre bon : tout comme il faut partager ce que le meilleur vous a offert que cela soit une caresse, une pomme ou une pièce.


Second cercle, ou les cinq préceptes de la Justice :

  • Sec1~ L’amour doit être constant envers plus petit que soit et le manque d’amour doit être sévèrement réprimé.

  • Sec2~ Les forts doivent soutenir les faibles et les faibles surmonter leur faiblesse, tout ceci dans l’amour et la fraternité.

  • Sec3~ La justice est mère tout comme l’amour est père. C’est elle qui juge nos bons sentiments comme les actions de nos ennemis.

  • Sec4~ La véritable justice c’est celle que l’on se procure soit même lorsque l’on a fauté.

  • Sec5~ La justice n’a jamais tort et elle se fait vengeance lorsqu’on y contrevient.


Troisième cercle, ou les cinq préceptes de la Vengeance :

  • Sec1~ Aussi bien le bon doit tendre la main vers le mauvais et le rendre bon, autant chaque leçon sont bonnes à inculquer. Ainsi faut-il autant partager une caresse qu’un bon coup de poing.

  • Sec2~ Il ne faut pas répondre au mal, il faut juste l’anéantir.

  • Sec3~ Utilisée à bon escient, la puissance militaire permet d’instaurer la supériorité de la véritable foi et de répondre du sang de nos frères mis en terre.

  • Sec4~ La chair est égoïste de nature, il faut la meurtrir pour la résigner.

  • Sec5~ Seules les privations physiques et le fouet viennent à bout de l’individualité.



Les fêtes Sphoniennes
-          …


Ce qui est connu : Dame de Salpuy et Dame du Comté de Luvida par la Régence de son Oncle, Aldabert Ormond.
Ce qui n'est pas connu : Fidèle des Ombres de Sphonie sous le nom de La Rose Blanche.

Hors ligne

#5 21-07-2018 22:44:20

Passion Delacroix
Modérateur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 224

Re : Les Citadelles et Guildes TNiennes.

Les Royalistes


Maître de la Citadelle : Sire Joss le Forban
Religion : Navas


Diplomatie

1 - Insulaire

  • Dans la neutralité avec les Anges depuis les guerres sphonistes.

  • En mauvais termes avec les Ombres de Sphonie et les Indépendantistes.

2 - Continentale

  • En bons termes avec la Couronne Dacre.

  • En très mauvais termes avec l'Empire Téchozin de Théodahat.


Héros historiques

  • Técléos Dacre (mort - sur le continent), roi “Bienveillance” de l’Empire Dacre, communément appelé “le Royaume” à cause des récents troubles financiers qu'il avait connu. Suite à la prophétie transmise par l'ordre d’Yf'Mozun, il fera la découverte de l'île de “Terre Bénie”, contrée pleine d’espoir.

  • Micléo Dacre (50 ans - sur le continent), roi actuel du Royaume, dont faisait parti “Terre Bénie” avant son indépendance. Fait de l'île : “Terre Noire” mais prend l'initiative de toujours la défendre de son ennemi de toujours : l'empereur Thanatos Théodahat. Dirige avec droiture et fermeté menant ses terres à la prospérité.

  • Nathanaël, Céleste et “le petit” Dacre (30, 25 ans, mort - sur le continent), enfants légitimes du roi Micléo Dacre qui ont réussi à l’assagir et le raisonner dans ses ardeurs et son tempérament.

  • Agylus de Tournon (43 ans - sur l'île), chancelier et diplomate du roi Micléo. Dernier représentant du Royaume sur Terre Noire, prend possession d'une région entière et fonde la citadelle “royaliste” dont il était chef. Reprise par thirius (45 ans) puis par Joss le Forban (21 ans).


Chroniques

Les Royalistes sont la faction diplomatique et armée de la dynastie Dacre sur Terre Noire. L’île et sa découverte sont avant tout la terre et l'oeuvre de Técléos Dacre. Fidèles au Roi Micléo, ils l’ont toujours soutenu dans ces difficiles décisions, qui lui ont values quelques guerres. Longtemps avide de pouvoir, il s’agit maintenant de redorer son image et de lui faire retrouver la dignité de sa dynastie.
Rattaché aussi à la couronne, le Capodéi et ses fidèles, royalistes pour la plupart, vouent un culte à Navas afin de s’absoudre dans leur lutte éternelle face aux Téchozins. Opposés à cet Empire et ses Ombres, le combat qu'ils mènent est impitoyable et inexorable. Cela a mené les royalistes à l’arrogance, un manque d'estime de soi tout comme l'humilité, mais c'est à un esprit critique, un courage de leurs opinions, un dynamisme qu'ils en ont fait un atout. De bonne éloquence, ils ont un discours populiste et parfois de la sagesse derrière le masque de noblesse.


Ce qui est connu : Dame de Salpuy et Dame du Comté de Luvida par la Régence de son Oncle, Aldabert Ormond.
Ce qui n'est pas connu : Fidèle des Ombres de Sphonie sous le nom de La Rose Blanche.

Hors ligne

Pied de page des forums