Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 09-03-2018 00:33:10

Helene de Boemauth
PNJ
Inscription : 22-03-2015
Messages : 217

Entre chiens et loups

- Dame je vous prie !

- Taisez vous ! vociféra Hélène fracassant les pièces d'un vaisselier centenaire.

Le valet était acculé dans un recoin de la salle commune. La furie de sa maîtresse le laissait tremblant et désemparé.

- Les fourbes ! Les traitres ! Accuser ma maison !

- Duchesse rien ne sert de s'emporter comme tel, il y aura eu confusion, incompréhension ! Qui pourrait douter de votre engagement dans telle chose et...

- Tais toi ! poursuivit-elle en projetant vase et soupière sur les murs noircis des suies des feux de veillées.

Elle tournait dans la pièce comme lionne en cage. Elle oscillait d'une dalle à l'autre, d'une chaise aux bancs, crispant ses mâchoires au point de fissurer ses dents.

- Je ne puis être retenue prisonnière en cette demeure ! Que l'on me laisse gagner la ville, le tribunal ! Personne pour me défendre ? Moi ! Mon honneur !

- Duchesse cela ne pourra durer, à coup sûr, il y aura méprise et les esprits éclairés qui peuplent Caspellis ne tarderont à vous quérir...

- Sot ! petit homme dépourvu d'instruction ! Ne vois-tu pas que je suis victime, moi et ma famille, d'un vil complot  !

- Dame ...

- Va-t'en chercher mes gens, mon fils, mes hosts, l'église, le roi ! Qui que se fusse qui puisse me donner digne traitement !

- Votre fils, le Sieur Jendris de Malegrange, est depuis peu aux côtés du Maistre des Anges ...

- Icelieu ?!

- Non Dame, en citadelle, mais averti dès que ce peut.

- Quand sera-t-il auprès de ces cuisses qui l'ont vu naître ?

- Dame je ne suis que valet !

- Alors tais-toi et pars ne revenant que lorsque tu sauras mieux dans ta science ou ton côté !

La scène dura, le valet subissant encore, quand à l'instant, l'intendant finissait de prononcer ses mots au tribunal.


8f88.jpg

Hors ligne

#2 19-03-2018 09:24:52

Helene de Boemauth
PNJ
Inscription : 22-03-2015
Messages : 217

Re : Entre chiens et loups

Hélène piquait désormais une broderie, assise devant sa fenêtre. Le calme semblait être revenu. Pourtant à y regarder de plus près, ses doigts s'agitaient frénétiquement. Elle jura quand la pointe de l'aiguille s'enfonça à nouveau dans sa chair. Elle jeta son ouvrage au sol, se tendant, puis dans un soupir s'abandonnant contre le dossier de son fauteuil. Elle porta son index à ses lèvres essuyant la perle de sang naissante.

Elle tourna la tête en direction de la porte de ses appartements.

- Alors ?

- Ma dame, beaucoup sont arrivés, la pairie sera bientôt constituée...


8f88.jpg

Hors ligne

#3 03-04-2018 09:13:44

Helene de Boemauth
PNJ
Inscription : 22-03-2015
Messages : 217

Re : Entre chiens et loups

Durant l'heure qui s'était écoulée, les valets de la Dame n'avaient cessé de faire des allés et retours entre ces appartements et le tribunal.

- Comment ?

- Oui ma Dame, il semble que ni le seigneur Hogarth ni le grand maître des anges ne soient en mesure de l'emporter aisément.

- Comment est-ce possible ?

- Eh bien contre toutes attentes, le seigneur Saurion équivaut en voix.

- Saurion ! Ce bandit ?

- Oy Dame.

La Duchesse se tendait.

- Faites venir Harald Aubert céans !


8f88.jpg

Hors ligne

#4 03-04-2018 09:18:53

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : Entre chiens et loups

Il n'avait fallu que peu de temps pour que le capitaine se rende auprès de la duchesse. Il était maintenant assis face à elle, se frottant nerveusement la barbe de la main droite.

- Dame, je ne sais si je peux accéder à votre demande si rapidement. Je ne suis pas sûr que se soit une bonne chose ni pour vous, ni pour moi... Ne vaudrait-il pas mieux la confrontation avec ceux que vous jugez indigne ? Vous parviendrez sans doute à faire la démonstration de votre innocence...

La conversation dura encore le temps de quelques brefs échanges avant que le capitaine de la garde ne quitte la pièce, tout aussi préoccupé qu'il l'avait gagné.


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#5 09-04-2018 18:55:36

Helene de Boemauth
PNJ
Inscription : 22-03-2015
Messages : 217

Re : Entre chiens et loups

Aux derniers mots de son messager quand à l'activité au tribunal, distant d'à peine quelques centaines de mètres, la Duchesse avait laissé son ouvrage de dentelle sur le métier, et se retrouvait entre : excitation jubilatoire et crainte.

Si l'intendant levait la séance...ses contrariétés disparaitraient et elle pourrait regagner au plus vite l'abri de sa demeure en Jad. Mais en dame avisée, elle savait qu'il ne fallait jamais se réjouir trop tôt... Son fils, Jendris, nouvellement nommé lieutenant dans l'armée des Anges devait être en chemin mais encore loin de Caspellis. Harald Aubert allait céder, c'était un faible, il organiserait son extraction de la capitale. Les clercs et les templiers étaient de nouveau largement présents dans les murs et ne manqueraient pas à honorer le serment du Capodei... La maison des Boemauth n'était-elle pas sous la protection de l'Eglise... ?

Peut-être que certains personnages à courte vue la croyaient à bas, mais d'autres seraient mieux avisés de compter les soutiens qu'elle était en mesure de dérouler à la demande en une longue et interminable liste. Les indépendantistes, les royalistes, l'armée des anges n'oseraient jamais s'interposer entre elle et son départ fortuit...du moins telle était sa conviction.

Ce maudit Intendant, hier encore fidèle à son époux, avait osé la cantonner dans les quartiers de la Régence ! Quelle indignité, quel outrage !


8f88.jpg

Hors ligne

#6 17-04-2018 11:14:42

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : Entre chiens et loups

Les heures avaient filé telles les hirondelles aux beaux jours. Harald avait marché vite, perdu dans ses pensées, tenaillé par le doute. Pourtant, alors qu'il allait atteindre les quartiers de la garde, il s'arrêta. Des pensées fusèrent dans sa tête... L'armée des anges entourant Caspellis, l'arrivée de l'armée Dacre, le meurtre, les rivalités des maisons de l'île.... L'île décapitée comme ce monstre mythique, errant sans but.

Une patrouille passait non loin de lui lorsqu'il l'a héla.

- Suivez moi.

Faisant demi tour, il reprit la direction des appartements de la régence suivit d'une dizaine de garde. 

Il s'y engouffra laissant deux hommes aux portes. Au fur et à mesure qu'il avançait dans les couloirs, il laissait d'autres gardes s'assurant ainsi de la sécurité des lieux. Il poussa la porte qui le séparait encore de la duchesse sans plus respecter aucun protocole.

Puis, lui faisant face, la voyant crispée devant lui.

- Dame, suivez moi. Je vous conduis hors des murs. Mais dès lors, il faudra convaincre les anges de vous laisser poursuivre votre chemin. On me rapporte que votre fils chemine en notre direction et est pour l'heure en Boisjoli.


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#7 17-04-2018 11:20:19

Helene de Boemauth
PNJ
Inscription : 22-03-2015
Messages : 217

Re : Entre chiens et loups

Hélène fut saisit d'effroi lorsque la porte s'ouvrit en claquant. Elle fit face au capitaine et l'écouta....

- Très bien, pour le reste je m'en charge.

Elle prit vivement un billet, y coucha une note et envoya un de ses servants au tribunal. Puis, elle emboita le pas au capitaine et son escorte.

~Contenu du billet~

Seigneur et Maistre des Anges, je quitte à l'instant la ville. Puissiez-vous m’assurer de mon libre passage une fois parvenu au cor de vostre armée qui enserre à cette heure la capitale ? Au nom du héros que fut mon époux, je vous demande de me conduire en Boijoli ou mon fils prendra la suite.

Dernière modification par Helene de Boemauth (17-04-2018 11:20:38)


8f88.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums