Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 07-12-2017 01:52:26

Di Mandragori
RPiste
Inscription : 29-11-2017
Messages : 142

[PV] Pontsel en Saagen - Des saisons pour une Dame...

Elle avait des cernes et son visage trahissait la nuit terrible qui venait de s'éteindre en même temps que la vie de sa rivale. Mandragori, son seigneur, la voyant se lever et aller ouvrir la fenestrée compris qu'elle abandonnait la lutte. Le dernier soupir de son épouse s'exhala alors que la croisée béait sur une aube automnale.
Belladona revint vers le grand lit,  ferma les yeux de la défunte d'une main douce, puis posa cette même main sur l'épaule voûtée du vieux sieur de ces terres.

Les cloches sonnèrent, les cérémonies funèbres navaséennes furent dignes du fief et de sa dame, et le temps passa.

Mandragori choisit alors d'épouser celle qui à sa cour était tout à la fois sa concubine, et la rebouteuse maîtresse des plantes. Cela n'alla pas sans quelques commérages et beaucoup de calomnies, qui le laissèrent de marbre comme à l'accoutumée.

L'homme était vieux, bien né, et même fortuné, elle semblait jeune, belle à attiser les rancœurs, et surtout née d'on ne savait qui.

Il lui enseignait patiemment, l'histoire, et l'art, et curieusement elle fit tout pour prolonger sa vie.

Mais la Camarde est une maîtresse exigeante, qui finit par perdre patience, et lorsqu'elle vint réclamer son dû même la Belladona ne pût l'empêcher de s'en saisir.

Elle en éprouva un vif chagrin qui aurait surpris ses détracteurs s'il l'avait connu, car elle aimait sincèrement le vieil aristocrate. Mais fidèle ainsi à l'esprit qu'il lui avait enseigné, elle copia sur ses manières, cachant sous des dehors impénétrables et un travail harassant, les sentiments que cette fin lui laissait au coeur.

Un hiver arrivait, et le fief avait besoin de sa Dame.

Dernière modification par Di Mandragori (17-03-2018 13:17:24)


•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•
Belladones y Mandragores. Pavots et Digitales.
La beauté envoutante des fleurs du mal...
•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

Hors ligne

#2 12-12-2017 12:14:03

Di Mandragori
RPiste
Inscription : 29-11-2017
Messages : 142

Re : [PV] Pontsel en Saagen - Des saisons pour une Dame...

La Dame de Pontsel avait rejoint la capitale pour y prendre des contacts. L'Agora avait été le théâtre d'évènements bouleversants pour ses plans, car elle avait surtout besoin de temps pour faire fructifier ses terres, et créer les liens qui l'aideraient dans son entreprise. Elle savait sa position fragile.

Le seigneur Di Mandragori avait eu un fils d'un premier lit pas très légitime, mais son fils tout de même. Sa noble épouse était restée stérile, et nombre de ragots l'imputait à la maîtresse des plantes. Mais ni la Dame, ni à fortiori le Seigneur n'avait posé plainte, alors on se taisait en s'écartant du passage de la Belladone.

Aujourd'hui il ne manquerait pas de lointains cousins pour devenir les partisans du jeune homme naguère tant rejeté qu'il en pris la mer et épousa l'aventure avec la passion du désespoir ou de la débauche. Elle n'entendait pas laisser Pontsel être ruinée au nom de la luxure et de la vanité d'un fils prodigue qui n'était pas même venu rendre hommage et plier le genou devant le cercueil de son père. Non décidément il fallait se battre pour sauver le fief, et son peuple.

Car l'orgueilleuse Dame de Pontsel aimait son peuple et s'en souciait. Elle n'oubliait pas ses origines, ni la faim cruelle mordant ses entrailles l'hiver, avant que le Seigneur Di Mandragori ne la prisse en sa protection.

Depuis qu'elle en avait repris la charge elle avait consacré les fertiles plaines de Saagen qui entouraient son domaine aux céréales nourricières, et au vin qui fortifie l'âme et le corps, les montagnes du sud apportaient le reste, mais le comté n'avait pas d'accès propre à la mer, et parfois Belladona songeait avec nostalgie au bruit langoureux du ressac.

Tout allait trop vite, il lui manquait du temps pour consolider son oeuvre. Faire venir les artisans qui feraient la renommée et  la richesse de ce nom.

Elle avait choisi avec soin le maître de cave qui saurait donner aux "vins de Mandragore" la noblesse de crue qui assurerait leur postérité. Mais un sombre pressentiment se levait en elle à l'annonce de cette mort qui décapitait Terrenoire.

Ce jour là elle trouva comme un arrière goût de vin de messe à sa coupe, qu'elle écarta d'un geste la mine écœurée.


•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•
Belladones y Mandragores. Pavots et Digitales.
La beauté envoutante des fleurs du mal...
•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

Hors ligne

#3 27-01-2018 23:53:09

Di Mandragori
RPiste
Inscription : 29-11-2017
Messages : 142

Re : [PV] Pontsel en Saagen - Des saisons pour une Dame...

Le pressentiment s'était mué en certitude dès lors que la nouvelle des voiles Dacres fut annoncée.

Belladona commença ses préparatifs. De plus en plus de ressources étaient stockées dans des réserves installées dans les grottes labyrinthiques des montagnes du sud de Saagen, là où se trouvait le fameux Col des Contrebandiers.
Celui qui servait aux passeurs de sel, qui venaient de la Crique des Anges.

Le bourg prospérait, serfs et artisans sentant l'orage de la guerre venir étaient heureux de se trouver un lieu de vie plus sécurisant, et nombre d'entre eux se fixaient là.

Belladona regarda autour d'elle avec un peu de tristesse, la vie simple du village disparaissait peu à peu sous les bruits et les activités qui se déployaient de plus en plus. Et elle devait encore contribuer à cela par la difficile décision qui s'imposait.

Pontsel manquait maintenant d'infrastructures essentielles à l'hygiène et à l'éducation de cette population croissante. Mais elle savait aussi que ces braves gens là attendaient quelque chose d'autres, et s'il n'était pas question de s'en remettre aux villageois pour gérer son domaine, elle n'ignorait pas que le contentement du peuple était un bon appui pour celui qui gouverne avec sagesse.

Elle gravit lentement la colline au nord de sa demeure,  comme elle le faisait chaque jour  lorsqu'elle ne s'absentait pas de chez elle pour les réunions de l'Agora, et se rendit à la vieille chapelle construite en surplomb de la source noire, comme on l'appelait ici.
Si vous aviez demandé à un villageois, d'où venait ce nom, il vous aura dit que l'eau y est si glacée qu'elle doit venir du Mont Sombre.
Pour la Mandragori l'explication était sensiblement différente.
Elle salua la pierre de la chapelle d'un geste de la main sur le coeur, puis pris une gorgée d'eau, s'inclina et quitta la source en direction d'une cabane que l'on nommait bizarrement la Tour de l'Île.
La porte s'ouvrit avant même qu'elle n'eût appelé, et une femme plus âgée qu'elle l'accueillit avec douceur.

-"Ynys, je dois le faire...

Cette simple phrase était tout à la fois une affirmation désespérée, une interrogation effrayée, et même une supplique pieuse comme une prière.
Mais elle savait qu'Ynys la sauvage, ne pouvait que confirmer, et le bref hochement de tête de celle qui lui avait tout appris entérina la décision.

Une église navaséenne serait bientôt construite en Pontsel, de l'autre côté du fleuve, paresseux maintenant qu'il avait rejoint la plaine.
Là-bas... le plus loin possible de la source.

Dernière modification par Di Mandragori (28-01-2018 01:08:01)


•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•
Belladones y Mandragores. Pavots et Digitales.
La beauté envoutante des fleurs du mal...
•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

Hors ligne

#4 17-03-2018 12:02:18

Di Mandragori
RPiste
Inscription : 29-11-2017
Messages : 142

Re : [PV] Pontsel en Saagen - Des saisons pour une Dame...

Après ces quelques mots entre elles Ynys s'effaça pour laisser entrer la Dame.

Le logement était sobre, voir rudimentaire. L'odeur des simples si puissante vous étourdissant un instant, tombant des poutres d'où pendait un jardin inversé, séchant et embaumant, le siège semblait alors vous attendre et le gros plaid de laine bistre grossièrement tricoté vous recevait aimablement face à l'âtre.

La fenêtre petite ne donnait même en été qu'un jour  chiche en lumière, et les ombres semblaient révéler des mystères qui n'étaient dus qu'à l'imagination de ceux que la solitaire dérangeait dans leur vision d'un monde ordonné.

Belladona entra d'un pas légèrement claudiquant et s'assit comme à son habitude regardant le feu du foyer avec amour et haine tout à la fois.

Sans un mot inutile son hôte versa l'eau bouillante dans des bols qui toujours attendaient posés au dessus.
Le mélange acre-doux fit faire la grimace à la Dame, et elle cessa d'observer pour écouter les yeux clos.

Ynys vaquait, triant et dosant habilement, préparant le baume qui la soulagerait elle le savait.

La dernière, la sauvage regarda un instant celle qu'elle considérait comme son enfant et dont elle n'avait pas fait son élève, si ce n'est pour les remèdes et autres connaissances qui devaient perdurer parmi les peuples.

Elle n'avait pas encore prononcé une parole, cela eut été inutile, cette visite n'était que l'habituel rendez-vous que les douleurs de Belladonna rendaient indispensable, plus ou moins souvent, suivant les temps.

Elle releva les jupes de l'ancienne danseuse assez pour dégager chevilles et mollets, puis appliqua l'onguent là où à peine une roseur indiquait les vieux malheurs.

Mais Ynys savait que si la blessure avait bien largement guérie depuis lors, c'est à l'intérieur que les choses ne se remettaient pas. L'enfant avait tout oublié, gardant mémoire occultée, que son esprit inscrivait dans la chair.

Ce n'était pas la cheville ou la jambe qu'il eut fallut soigner, mais bien l'âme de l'enfant traumatisé, et pour cela, seule, sans la communauté de laquelle elle tirait ses forces, elle ne pouvait se charger.

Le risque était trop grand de voir l'esprit se briser.

Belladona allait ce soir dormir d'un sommeil d'enfant dans la cabane, mais Ynys veillerait et se souviendrait, elle.

Dernière modification par Di Mandragori (17-03-2018 12:06:22)


•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•
Belladones y Mandragores. Pavots et Digitales.
La beauté envoutante des fleurs du mal...
•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

Hors ligne

#5 06-04-2018 19:43:45

Di Mandragori
RPiste
Inscription : 29-11-2017
Messages : 142

Re : [PV] Pontsel en Saagen - Des saisons pour une Dame...

Les nouvelles s'étaient accumulées, les troupes royales étaient sur l'île, et les cousins mal intentionnés avaient avancé leur pion.

Le clan de la Mandragore de Vénin'csye, était une dynastie complexe, et certains préfèraient  user de leur influence pour pousser le batard Julius César qui osait prétendre porter le nom de son père sans être reconnu de lui

La Mandragori avait rendu ses repas tous les matins, de rage, d'écœurement, non.
Simple du à la nature, la Dame était enceinte.

Sachant cela, son devoir lui avait été rappelé par tous. Elle se devait à sa terre, son peuple et tutti quanti, mais d'abord au seul héritier légitime du vieux Seigneur Di Mandragori.

La Dame avait disparu, volatilisé... Et même la voiture qui semblait l'emmener vers Insohel ne promenait pas plus de Belladonna que de lys noir...

La Dame avait quittée l'île.
Elle avait donné ses ordres pour le fief, mais aussi à  la sage femme qui ne la quitterait plus maintenant.

La vie de l'enfant d'abord et avant tout.
Elle devait la sienne au vieil aristocrate, elle la lui rendrait sans frémir si nécessaire, avec le regret qu'il ne sache pas dans sa tombe que la dynastie continuait.

Bientôt elle serait en vue de sa destination finale.
La citée deux fois née, lieu extraordinaire où elle allait jouir un moment de la belle vie dans un clan d'artistes.

Une page du grand livre des Mandragorii était maintenant tournée.


•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•
Belladones y Mandragores. Pavots et Digitales.
La beauté envoutante des fleurs du mal...
•~•~•~•~•~•~•~•~•~•ooOoo•~•~•~•~•~•~•~•~•~•

Hors ligne

Pied de page des forums