Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 15-03-2018 14:19:51

Godoric
RPiste
Inscription : 24-03-2015
Messages : 393

[PV] Le culte sphoniste

EDIT : Ce sujet n'est pas un sujet participatif, merci de ne pas y répondre. J'explique dedans l'histoire de Sphonie et son culte.


Partie I : l'histoire de Sphonie

  Sphonie était à l'origine une fille de fermier vivant dans une région reculée de l'Empire. Elle était jusqu'à sa vingtième année une fille tout à fait normale. Puis après un long orage tout changea. Le signe le plus manifeste de ce changement était sa chevelure. Elle passa du brun au roux. Pour cette raison, on l'a accusé de sorcellerie, on l'a chassé de son village. À chaque fois où elle allait quelque part elle était chassée pour la même raison. Elle en vint alors à haïr cette société qui ne protège pas les gens différents, qui met en avant un ordre inéquitable.  Elle commença à parler autour d'elle de cela. Elle réclamait le changement. Et pour montrer qu'elle était prête à aider tout le monde, que tout n'était qu'avoir pour elle, elle se rendit dans une léproserie. C'est la qu'intervient le premier miracle. Elle passa dix nuits, une avec chaque malade. Le onzième jour, elle déclara que sa tâche dans cet endroit était finie. Elle partit donc. Mais en partant, les gens se rendirent compte qu'il n'y avait plus de lépreux, mais des gens guéris. De là, il  y a eu quatorze autres miracles. La renommée de Sphonie, sa vision égalitaire, ne faisait que croître. Le pouvoir en place se sentit menacé. Il réussit à l'arrêter grâce à l'attitude qu'elle avait et à ses rites. Certains affirmaient qu'il s'agissait de rites morbides. Mais ce n'était pas du tout le cas. Elle ne faisait que mettre en avant l'idée de renaissance et d'amour. Elle menait aussi une lutte armée contre les persécutions faites aux siens. Car si tout est amour, la vengeance est une réponse à la perte d'un amour. Sphonie a donc deux visages. D'un côté il s'agit d'une divinité d'amour et de l'autre une divinité vengeresse qui n'hésite pas à mettre en avant les plus cruels châtiments pour réparer une injustice. Du coup, ils finirent par l'arrêter et  par la condamner à mort. Elle fut brûlée vive sur la grande place de la capitale. De son bûcher, les fidèles n'ont trouvé que quelques os. La majorité de ces os se trouvent dans un reliquaire d'une église de la capitale de l'Empire. Mais Terre-Noire, dans sa chance, dispose de deux os, donné par l'Empire, et qui sont exposés dans l'Eglise sphonienne d'Insohel la Nouvelle.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. D'après des témoignages, à des centaines de kilomètres de distances, tous les fidèles de Sphonie firent le même rêve la même nuit. Sphonie est venue leur parler. Elle leur a fait écrire un livre, du moins pour ceux qui savaient écrire leur a-t-elle demandé de l'écrire.  Dedans elle a révélé tout un tas de secrets sur la vie après la mort, des règles de vie. Mais elle a refusé de donner un nom à ce livre car cela serait arrogant selon elle.
C'est pourquoi aujourd'hui, on parle du livre sphonien. Mais de cette époque, il ne reste que deux livres. L'un se trouve dans l'église de la capitale de l'Empire et l'autre a été envoyé sur l'île, via les serviteurs de l'empereur. Il se trouve, lui aussi, à Insohel la Nouvelle. Donc oui, rapidement, l'Empire se convertit à la religion sphonienne. L'empereur y a vu un moyen de contrôler les masses populaires et de ne plus dépendre du royaume Dacres pour le culte de Navas. En effet, c'est dans ce royaume que se trouvait la plus haute instance de la religion navaséenne. Or, cela pouvait avoir beaucoup d'inconvénients pour l'Empire. Mais de là un débat entre le terme Thanatos et Sphonie est rapidement apparu.


Partie II : le débat entre le terme Thanatos et Sphonie

Le terme de Thanatos a été popularisé par le royaume Dacres. Pendant longtemps, dans toutes les parties du monde, et surtout sur l'île, le culte sphonien a été mis en avant sous le terme de Thanatos. Il s'agit d'un terme péjoratif. Il signifie dieu de la mort. En effet. Pour Dacres, il s'agissait d'un culte morbide, car la déesse ne prônait que la mort sur leurs terres. Cette idée a été renforcée par la politique de l'empereur au travers des agents qu'il a envoyé sur l'île. En effet, ils étaient au service de l'empereur et n'hésitèrent pas à jouer des rivalités entre seigneurs, d'assassinat et d'autres stratégies pour arriver à leurs fins. Le terme thanatique, adjectif dérivé du nom Thanatos, fait donc aussi référence aux agents de l'empereur, qui ont recours à une stratégie de violence verbale et physique pour arriver à leurs fins et donc à celles de l'empereur.
A l'heure actuelle, le terme de Sphonie semble s'être imposé sur l'île en raison des guerres de religions et parce que le dirigeant de cette église semble éloigné de la tutelle impériale.

Il existe aussi un débat entre les termes sphonien et sphoniste. Le terme sphonien désigne le croyant en Sphonie en général. En revanche, le terme sphoniste désigne un courant religieux au sein des croyants sphoniens. Il s'agit d'une branche mettant surtout l'accent sur l'entraide et l'égalité plus que sur l'aspect vengeresse de la religion. Ce courant religieux est devenu majoritaire sur l'île de Terre-noire au lendemain des guerres de religions. Mais rien ne garantira qu'il le restera à l'avenir en raison des tensions croissantes avec les croyants navaséens.


Partie III : les rites et les célébrations du culte sphonien

  La religion sphonienne met en avant la sobriété et l'égalité. Cela se voit aussi bien dans les rites, les fêtes. Il n'y a pas d'ordre religieux sphonien. Tout le monde peut être prêtre de Sphonie. Mais une tradition veut que l'empereur soit le garant du culte, son protecteur. Cela est un héritage de la période de persécution de cette religion dans l'empire. On lui a ainsi donné le titre de défenseur des Sphonistes et protecteurs des lieux saints. L'empereur joue sur ce titre pour peser dans la politique intérieure des autres pays ayant des Sphonistes sur leurs terres. Sur l'île de Terre-Noire, pendant longtemps, il n'y avait aucune chose de la sorte. Mais face aux guerres de religions, Jogar a reçu le titre de grand maître de l'ordre sphonien. Il s'agit d'un titre dont la portée ne dépasse pas l'île. Il lui a été donné par les Sphoniens de l'île. Ce titre signifie que Jogar s'engage à défendre les Sphonien et les lieux saints du culte sur l'île.
Il n'y a donc pas de hiérarchie religieuse dans le culte sphonique. Mais en raison de sa puissance, l'Empire peut être tenté de faire pression sur le grand maître sphonien. Tout Sphonien dispose d'un livre sphonien.

Le déroulement des offices.

  Dans chaque église sphoniste se trouve un feu. Il brûle tout le temps. Le fait de laisser s'éteindre le feu est perçu comme un mauvais augure pour la paroisse, ou pour la région ou pour le duché, ou autre, en fonction de l'importance du lieu de culte dans la religion sphoniste et de son importance politique.
Un personnel religieux est chargé spécialement d'entretenir ce feu.

  L'église est décorée de façon sobre. Il n'y a aucune place mise en valeur. La seule tradition veut que le chef se mette au premier rang à côté du prêtre, s'il n'est pas lui-même le prêtre bien sûr.

  Le Sphoniste vient habiller en toge blanche pour assister à l'office. Elle s'ouvre par une prière et se termine par une prière au cours de laquelle un objet, représentant le thème de l'office du jour, est jeté dans le feu. Ce geste est compris comme un moyen de communiquer directement avec la déesse sur le sujet de la messe du jour.

En dehors des offices, le Sphoniste peut faire une prière envers sa déesse. Pour cela, il doit allumer un feu et dire qu'il l'allume au nom de Sphonie avant de faire sa prière.

Les célébrations religieuses

Le culte sphonique dispose de trois fêtes importantes : la Carana, Beltaine, et Godazera.

La Carana. Elle a lieu au cours du second mois de l'année. Il s'agit d'une cérémonie de purification et d'engagement pour le reste de l'année. Le croyant arrive en toge, la tête voilée. Il doit découper une mèche de ses cheveux et verser un peu de son sang dans le feu en faisant  un vœux pour l'année. Le sang symbolise le serment et les cheveux coupés, en repoussant, symbolisent le recommencement sous le signe du nouveau vœu. Une fois cela fait, le croyant peut se dévoiler la tête.

Beltaine. Elle a lieu lors de l'équinoxe d'été. A cette occasion, un immense bûcher est dressé. Il est allumé la nuit tombée. Tout autour de ce bûché, les Sphonistes dansent jusqu'au bout de la nuit. Cela symbolise la victoire de Sphonie sur les oppresseurs.

La Godazera. C'est une fête triste. Elle célèbre la mort de Sphonie. Un immense bûcher est dressé sur lequel une représentation de la déesse est mise. Le bûcher est ensuite allumé. Tous les Sphonistes sont en tenue de deuil. Personne ne danse. Tout le monde doit rester immobile. Il y a ensuite une période de deuil de neuf jours. Tout le monde doit rester en tenue de deuil. Il est interdit aux hommes de se raser durant cette période. Il est interdit de manger de la viande, d'avoir des rapports sexuels et de mener la guerre. Au dixième jours, une messe est célébrée. Elle permet aux croyant de quitter leurs habits de deuil.

Partie IV : l'histoire de Sphonie sur l'île

   Sphonie est introduite sur l'île via les agents de l'empire. Dans un premier temps, on la nomme Thanatos en raison de la politique de ces agents. Mais faute de nouvelles recrues, l'ordre thanatique s'effondre. Quelques Sphonistes parcourent encore l'île, mais ce n'est plus la puissance d'avant. L'ordre sphonique est rapidement redressé lorsque Lejuste en prend la tête sur l'île. Pour cela, il entreprend une politique de guerre, de blocus, et de mises à morts très cruelles. Il ne fait que suivre la volonté de sa déesse.  Après de nombreuses années de conflits un statut quo a été établi, et le pouvoir central tolère dorénavant la présence du culte. L'empire, quant à lui, y voit dans cette renaissance un nouveau moyen pour peser sur la politique intérieure de l'île. Il nomme toujours les Sphonistes membre de la citadelle, les ombres de Thanatos car il voit en eux un instrument pour prendre le pouvoir sur l'île quitte à y semer la mort.

Dernière modification par Godoric (09-04-2018 09:41:50)


Godoric, nouveau chef de l'Eglise sphoniste pour un nouveau départ et une renaissance de l'île.

Hors ligne

Pied de page des forums