Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 11-10-2017 10:02:50

Mathias de Boemauth
PNJ
Inscription : 22-03-2015
Messages : 217

[Terminé] Le parfum des roses...

Le Régent aimait errer dans ces jardins. Les gens du palais avaient un talents particulier pour ces choses.
Il observait une rose particulière. Les pétales étroites, rouge et violine soulignées par ce fin liserai de nacre, le
laissait admiratif. Les jardiniers lui avaient présenté quelques temps auparavant cette nouvelle variété. Elle avait
cette caractéristique presque unique pour son espèce, d'être intemporelle, de fleurir par cycle continu quelques
soit la saison. A l'hiver dernier, lorsqu'il avait vu ces boutons percer les monceaux de neige, il s'était identifié
au spectacle.

- seigneur mon époux, êtes vous avec nous ?

Il sourit et se retourna vers dame Hélène de Boemauth.

- pardonnez moi ma mie, j'aime cet endroit ou justement je ne pense pas.

-C'est un endroit simple...

-Oui ce seul mot suffit...

Il avancèrent au grés des allées parlant de choses sans intérêts, loin des tracas de sa charge.
Au détour d'un buis, le régent invita sa dame à s'asseoir. C'est cet instant que choisirent les assassins.
Au nombre de six ils jaillirent des taillis, couteaux tirés, visages cachés. Le seigneur se leva et protégea Dame Hélène de son corps.
Brandissant son épée il pris le devant sur ses assaillants. Le premier tomba sous le tranchant de la tueuse réputée, alors qu'une première dague lui déchirait le flanc . Dame Hélène ne résista pas non plus à cette lame qui s'enfonçait en son flanc.
Le seigneur de Boemauth frappa de taille et d'estoc tel un diable courroucé. Le sang des assaillant jonchait le sol mêlé du sien. Infamie de voir tant de noblesse, fut-elle écarlate, être souillé de ce liquide impie.
Mais les lames acérées, telles des mâchoires, n'en finissaient plus de satisfaire leur appétit.
Il lui sembla que sa chute était...si lente. Il sentit le contact des pierres dans son dos et le prit pour caresse. Sa tête se posa sur la dalle sans heurt, calmement, tranquillement. Ses yeux fixèrent le ciel. L'obscurité gagna son champ, et il se souvint... Toutes ces batailles, ces combats d'honneur, ses passions vécus... Il se souvint et ne regretterait désormais plus rien...

La garde du palais jaillit dans les jardins, mais à part le corps du Régent, déjà froid comme s'il avait été pressé de partir, et celui de Dame Hélène encore haletant, il n'y avait plus rien à trouver. L'alerte retentie de cloche en cloche et encore bien plus loin que l'enceinte de Caspellis, par de là les monts et les tours des maisons de l'île.


8f88.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums