Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 05-10-2017 13:40:36

Passion Delacroix
Nouveau sur TN
Inscription : 01-10-2017
Messages : 224

[Terminé] Premier Concile

images10.jpg


Un léger bruissement sur la dalle froide, caresse de ses jupons passant à l’ombre de la digne bâtisse. Ses pieds délicats de posent marche après marche, sa petite main retenant sa jupe de façon à ne pas marcher dessus sans pourtant révéler ses jeunes chevilles. La fille, suit l’homme d’âge mûr qui la précède à l’intérieure de l’Agora.

Elle est une silhouette des plus discrète, profitant de sa petitesse pour disparaitre dans l’ombre du secrétaire tout de noir vêtu. Quant à elle, son ample robe de velours est d’un sombre bleu, ses mains sont aussi gantées et l’on ne puis deviner sa frimousse qui se trouve protégée d’un voile couleur crème. Il est suffisamment opaque pour que l’on ne perçoive qu’un menton et une teinte rosée faisant deviner une délicieuse petite bouche. Aucune chair n’apparait et le regard d’autrui est alors repoussé sur le mâle représentant de la Maison Delacroix car n’a-t-on jamais vu une fille, de son âge de surcroit, débattre et encore moins comprendre les affaires des pairs…

Ils s’installent, l’honorable intendant et secrétaire Eudes Girain sur le banc des Comtes et la fille quelque peu en retrait juste dans son dos. Le ton est donné, c’est monsieur Eudes qui parlera pour la Maison Delacroix mais si l’on s’approche de trop prêt, un imperceptible mouvement de lèvres, celles d’une rose, elles se meuvent comme au ralenti mais aucun son ne passe au-delà de l’oreille du sieur Girain qui demeure focalisé, le regard droit devant lui.


Ce qui est connu : Dame de Salpuy et Dame du Comté de Luvida par la Régence de son Oncle, Aldabert Ormond.
Ce qui n'est pas connu : Fidèle des Ombres de Sphonie sous le nom de La Rose Blanche.

Hors ligne

#2 05-10-2017 20:59:55

Grand intendant
PNJ
Inscription : 01-01-1970
Messages : 39

Re : [Terminé] Premier Concile

Si le chemin lui était pénible, ce n'était pas de part sa longueur, mais bien de part la lassitude de ce rituel auquel il le menait.
Il avançait de son petit pas au grés des rues. Flanqué de la garde du palais, il tourna à droite une dernière fois avant d'enfin apercevoir l'édifice.
Plus les mois passaient, plus il trouvait ces joutes verbales, ces monologues, ces diatribes, interminables et creuses.

-Intendant nous vous attendrons là.

L'homme qui venait de parler, un sergent, semblait contrarié.

-Ne vous inquiétez pas, le sieur de Boemauth souhaite ne pas attiser les tensions naissantes, mais je le crois trop inquiet, les pairs sont calmes. 

-Ils vont être surpris de ne plus voir la garde. Cela pourrait attiser leurs vils instincts.

-Ne craignez rien, nous n'en sommes pas là. Certaines nouvelles sembleraient indiquer que nous ne sommes pas leur ennemi.

Le capitaine acquiesça.

Le grand intendant, maître des débats sous la loi martiale, s'engouffra dans les ombres d'un porche, et passa entre les lourds battant de l'Agora.

Les seigneurs, les comtes les ducs, et enfin sa loge. Les rangs des débatteurs étaient peu fournit mais de grand personnages y siégeaient.
Il prit place, étalant ses rouleaux devant lui. Les secrétaires du palais s'afféraient à préparer l'ancre, les stylets. L'un d'entre eux tendit un volume à la reliure de cuir rouge au grand Intendant.


C'est a l'intendant qu'il faudra s'adresser pour obtenir une audience, négocier des baux commerciaux, ou toute autre affaire en lien avec le palais...

Hors ligne

#3 06-10-2017 14:57:19

Geoffroy
RPiste
Inscription : 01-10-2017
Messages : 57

Re : [Terminé] Premier Concile

Le jour tant attendu, celui d'une reconstruction et d'une organisation commune était arrivé. Le Comte des Marais s'était donc déplacé en personne suite à la demande d'un homme ayant la Comtesse de Luvidia en tutelle. Il n'avait guère retenu son nom de toute façon, seule l'information était importante. Sans compter le fait qu'une jeune pucelle était sans époux et qu'elle allait fort probablement attirer les regards et intentions de ses pairs cherchant un contrôle discret sur un comté supplémentaire.

Franchissant ses premiers pas sur les dalles marbrées,  il se hâta de se positionner au meilleur endroit, la salle étant encore relativement vide, se permettant alors de prendre ses aises et se placer non loin d'un homme qui semblait être le grand intendant, probablement celui qui aura l'honneur de présider ce premier Concile. Il salua l'autre homme d'un signe de tête appuyé, prêt à se présenter s'il en venait à faire un brin de causette en attendant la venue des autres Seigneurs.

Hors ligne

#4 07-10-2017 13:01:49

Godoric
RPiste
Inscription : 24-03-2015
Messages : 395

Re : [Terminé] Premier Concile

Le secrétaire diplomatique du grand maître sphonien errait dans la ville de Caspellis. Il y a quelques années, les troupes sphoniennes avaient assiégé cette ville sans voir réussi à la prendre. Quel triste souvenir se disait-il. Un jour viendra où cette ville sombrera dans les flammes à cause de la politique du régent. Cela était une certitude pour son patron, cela en était une pour lui aussi. Mais, il ne devait pas rester à rêver du passé et d'un avenir hypothétique. Son patron l'avait chargé d'une mission. Il était là pour représenter le grand maître sphonien dans l'Agora. Quel nom pour ce bâtiment. Le coeur du pouvoir de l'île, l'endroit où les seigneurs se réunissaient pour parler de l'avenir de l'île sans prendre en compte l'avis du peuple. Un jour viendra où tous ces mécréants, par Sphonie il en était sûr, seront chassés de ce lieu et remplacé par le peuple. Mais pourquoi Lejuste ne venait pas ? Telle est la question que les autres seigneurs se poseront certainement. Il sera surement moqué, jugé de couard. Mais cela le grand maître de l'ordre s'en moquait. Il avait un plan et d'autre part, l'attitude du régent lui était suspecte au plus au point. Réunir tous les seigneurs dans un lieu clos, dans une ville à sa botte... Une bien mauvaise idée sachant l'attitude du régent. Le secrétaire savait bien qu'il risquait sa vie, mais cela était pour la cause. Il entra la tête lourde dans l'Agora avec toutes ses pensées sombres.


Godoric, nouveau chef de l'Eglise sphoniste pour un nouveau départ et une renaissance de l'île.

Hors ligne

#5 07-10-2017 14:15:53

Grand intendant
PNJ
Inscription : 01-01-1970
Messages : 39

Re : [Terminé] Premier Concile

L'intendant, le nez dans ses registres ne perdait rien du spectacle de ces bancs.
Derrière son air absorbé, il analysait ce qu'il voyait, par delà l'ancre et le vélin. Il n'était pas moins inquiet que quelques jours auparavant
et rien n'était fait depuis pour le rassurer. Les lettres du régent avaient ré-ouvert les appétits des puissants, des prétendants.
L'intendant servait l'île et par concours de circonstance le régent, depuis plusieurs années.
Que pensaient donc tous ces pairs qui prenaient place dans cette agora presque vide depuis des mois ? Si le Régent avait ouvert la voie
du retour, les seigneurs présent ne semblaient craindre nulle périls. L'orgueil, voilà tout... pensa-t-il.

Se redressant sur sa chair, ajustant sa robe, l'intendant se préparait. Inspirant profondément il se racla discrètement la gorge.
Il jeta un œil sur un nouveau rouleau qu'on lui tendait.


C'est a l'intendant qu'il faudra s'adresser pour obtenir une audience, négocier des baux commerciaux, ou toute autre affaire en lien avec le palais...

Hors ligne

#6 08-10-2017 16:53:09

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : [Terminé] Premier Concile

Harald avait quitté la caserne du palais depuis quelques minutes à peine. Deux longues colonnes le suivaient.
Les armures de plates arboraient fièrement le blason de Caspellis, le médaillon de Jad et l'armoirie des Boemauth.
Savant mélanges des maisons qui s'entrecroisaient avec grâce dans un mélange de style et de couleurs.
Le claquement des sabots résonnaient sur les dalles et les murs des rues de la capitale.
Harald fit signe à ses sergent avant de s'arrêter. Les colonnes passèrent à sa droite et à sa gauche. Tel un rocher fendant l'écume,
le capitaine ne sillait pas. Immobile il regardaient ses hommes se rependre dans la basse ville.
Les guets de Caspellis avaient signalé les premières bannières de l'Armée des Anges à moins d'une demi-journée de marche.

Il n'était pas homme à discuter les ordres. Il se refusait même à y réfléchir. Le régent n'avait pas eu l'air emprunt de doute lorsqu'il
lui avait donné ses ordres, pourquoi alors lui en douterait. Son seigneur avait précisé qu'il était le seul à connaître les ordres.
Il s'était senti obliger d'insister sur le fait que l'Intendant lui même n'était que partiellement au fait des événements à venir.
Ce qui importait pour l'heure, c'était qu'à son ordre, Harald, bouclerait les quartiers de l'Agora. Nulle n'y pénétrerait plus.
Harald ne pouvait s'empêcher de se souvenir d'un moment similaire, lorsque les Anges avaient franchit les portes un matin pas si lointain.
plusieurs minutes s'écoulèrent encore avant qu'il vit sur les toits alentours se dresser les archers de la garde.
Tout était prêts désormais, il n'avait plus qu'a rejoindre les portes de l'Agora et à en garder l'entrée.


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#7 09-10-2017 00:26:20

Celedir
RPiste
Inscription : 06-08-2017
Messages : 35

Re : [Terminé] Premier Concile

Il ne fallu pas longtemps à Celedir pour arriver à l'Agora. Il espérait trouver quelque pairs dans la cité afin de leur annoncer de récentes nouvelles. A peine arrivé au abord du bâtiment la suspicion du comte était à son maximum, la garde de Caspellis était en grand nombre dans le quartier. Pourtant aucunes réunions des pairs n'était à sa connaissance prévu. A moins que lui et ses frères indépendantistes ai été mis de coté, mais quel intérêt de faire pareil chose aux principaux alliés de la régence. Il devait avoir en avoir le cœur net.

Alors qu'il allait perpétrer l’agora, des gardes l’interpellèrent et lui interdirent le passage.

- Je suis le Comte Celedir Dolasien, pair de l'île, laissez moi passer, j'ai une annonce de la plus haute importance à communiquer à mes confrères pairs ! Si cette décision ne dépend pas de vous allez me chercher votre supérieur !

Dernière modification par Celedir (09-10-2017 00:26:34)


 Blason
Comte Celedir Dolasien, Maître de la Citadelle des Indépendantistes

Hors ligne

#8 09-10-2017 20:40:47

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : [Terminé] Premier Concile

Le sergent marqua l'arrêt devant le comte. Il regarda avec insistance derrière lui. Puis, faisant face au
seigneur.
- Ne vous emportez pas sieur comte, c'est inutile. Nous ne sommes là que pour rendre
sure l'enceinte de l'Agora. Pardonnez nous pour ce contretemps.

Les soldats s'écartèrent et firent place.

Les rues, malgré la présence marquée de la garde, voyaient, plus le jour avançait, l'agitation
quotidienne s'installer.


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#9 09-10-2017 21:32:30

thirius
RPiste
Inscription : 01-10-2017
Messages : 33

Re : [Terminé] Premier Concile

  Alors que l on pouvait entendre les paroles du Comte, une voix forte pouvait ce faire entendre:

-Place , Place; faites Place !

Un Garde aux armes de la Maison Royaliste écartait les passants , précédent un seigneur à cheval et sa suite composé de gentilshommes
Thirius etait vieux, connu de tous et dans certain yeux il y avait toujours  de l hostilité,
A la hauteur du garde et du Comte il salua Courtoisement , et ce dirigea vers l' Agora aprés avoir confié sa monture à son  écuyer
afin de retrouver son fauteuil.

Hors ligne

#10 09-10-2017 22:36:01

Archos
RPiste
Inscription : 27-03-2015
Messages : 108

Re : [Terminé] Premier Concile

Après deux semaines de voyage, le cortège d’un millier d’âmes qui était parti de Jamaston avait diminué de moitié, abandonné par les lavandières dans les différents villages. Si le passage des territoires d’Izard s’était correctement déroulé, le libre-passage ayant été assuré, le passage du comté de Poktula avait été beaucoup plus hasardeux. Si la distance a vol d’oiseau était courte entre la frontière nord de Poktula et la frontière sud, le relief accidenté compliquait la tâche.

Le relief y était particulièrement accidenté, l’ost devant traverser des espaces rocheux, montagneux. Se faisant, les cultures y étaient rares. Or, nulles réponses n’étaient revenues de Poktula, les seigneurs fermant leurs portes à l’approche du ban du seigneur Archos. Se faisant, pour subvenir à leurs besoins, si les échanges directs avec les paysans étaient possibles, plusieurs actes de vols et de pillages furent recensés.

La situation s’améliora toutefois à leur entrée en Caspellis, où ils retrouvèrent une route, permettant d’accélérer le déplacement tout en approvisionnant les troupes. Arrivé à une demi-journée de marche de la capitale, le seigneur Archos envoya son Sénéchal, Conrad, avec l’avant-garde, dans la cité afin de préparer leur entrée.

**
Conrad chevauchait déjà depuis une heure avec les cinq lances détachées de l’ost du seigneur Archos.

" Il y a du monde sur les remparts" , remarqua le Sénéchal. Quelle pouvait être la cause ? Le seigneur Archos ne l’avait pas tenu au courant des propos dans la missive du Régent, ayant brûlé la missive juste après. Toutefois, la hâte prise par le seigneur Archos pour rassembler puis faire partir l’ost était inquiétant.

Arrivant à la porte des Prétendants, il annonça son arrivé aux gardes :
« Moi Conrad, Sénéchal du seigneur Archos, sir de Brisebourg, Comte d’Eolias, Duc de Kronenbag, Amiral de la Flotte, Commandeur de l’Armée des Anges, demande l’accès à la cité pour moi et mes gardes. »


Les quelques gardes, interloqués, les firent patienter devant les portes. Mais Conrad, habitué des combats et des massacres, n’était pas des plus ouvert. Plutôt taciturne même. De ce fait, lui et les hommes l’accompagnant restaient à cheval, au milieu de la porte, l’oriflamme au vent, empêchant les paysans et les commerçants derrières d’avancer. Des murmures se firent entendre, vite tuent sous les regards des cavaliers.

Le capitaine du guet, essoufflé sous le poids de son haubert mais surtout de sa bedaine, se courba afin de le saluer :

« Messire, je vous prie d’accepter les excuses de ces hommes, plus habitués à cotoyer des paysans et de sales ribaudes que d’honnêtes et puissants seigneurs. Rentrez, rentrez je vous prie ! Bienvenu en Caspellis !

- Je ne suis pas un seigneur. » , grogna Conrad, sans un regard, faisant avancer son destrier sans dévier de sa route, manquant de peu de renverser le capitaine du guet qui, reculant précipitamment, se prit les pieds dans la lance d’un de ses hommes et tomba à la renverse, alourdis par le poids de son ventre.

Conrad, bien que n’étant pas un habitué des lieux, était en mesure de se reconnaitre à l’intérieur de la cité. Il était en effet difficile de ne pas reconnaitre le palais du Régent, ancien palais du gouverneur, siège maudit. Une fois là-bas, les gardes les firent à nouveau patienter, avant de revenir avec un intendant, qui lui indiquèrent qu’il pourrait trouver un responsable à l’Agora.

Grognant de plus belle, il reprit sa route, toujours suivi des guerriers du seigneur Archos, au trot, bousculant, le cas échéant, les citadins et autres intrus sur la route avant d’arriver, après vingt minutes, devant les portes de l’Agora où se dressait le cordon de troupes du Régent.

« Moi, Conrad, Sénéchal du seigneur Archos, sir de Brisebourg, comte d’Eolias, Duc de Kronenbag, Amiral de la Flotte, Commandeur de l’Armée des Anges, demande un entretien » clama Conrad, toujours juché sur son destrier.

Hors ligne

#11 10-10-2017 23:58:26

Mathof
RPiste
Inscription : 01-10-2017
Messages : 7

Re : [Terminé] Premier Concile

Le seigneur Polikof Chkaya ne se sentait pas très à l'aise dans son haubert troué et rouillé. Conrad lui avait donné cette armure par pitié, tout comme son percheron, au vu de l’état déplorable de Mathof Polikof Chkaya. Il était en sueur, boueux, les cheveux gras et bouffis. Pour un seigneur, il ressemblait plus à un paysan ou à un mercenaire ayant raté sa vie plutôt qu'à un seigneur membre des Anges. Il était dans la colonne de Conrad, le Sénéchal du Commandeur Archos... En fin de colonne. L'état si déplorable de sir Polikof Chkaya ne donnait guère envie à Conrad de le garder à ses côtés.

Des événements devaient se produire à l'avant, mais Mathof n'en faisait pas cas. A vrai dire il n'écoutait même pas. Il était bien trop concentré sur ses souvenirs, sur les événements qui se produisirent après la rencontre des bandits. Il sorti légèrement son espadon, qui fessait sa taille, dans son dos comme pour le réconforter. La lame pouvait se sortir facilement comme se ranger aisément dans son dos grâce à un petit crochet fermoir en bronze. Le seigneur Mathof se remémora d’anciens souvenirs…

"Lâche! Reviens là ! Sale Chien de fumier !" hurlèrent des voix enragées.
Le Seigneur Polikof Chkaya courait à en perdre le souffle à travers les bois. Il était poursuivi et ne devait sous aucune raison s’arrêter... La survie de Maisonvaux en dépendait. Il ne pouvait pas demander de l'aide au Duc. Si jamais le Duc venait à le savoir, il se pourrait que le seigneur Polikof Chkaya ne puisse plus jamais devenir chevalier... Il se pourrait même qu'il soit banni des Anges. L'ancien du village lui avait dit avant de partir qu'i pourrait trouver de l'aide à L'Agora. Mathof y était allé à l'époque lorsque son père le présentait à d'autres chevaliers, ventant ses vertus... avant que son père ne se fasse arrêter puis retirer son titre de chevalier et que son fils ne soit plus écuyer, rejeté par les autres chevaliers.

"Seigneur Polikof Chkaya... Vous allez bien ? Vous sembliez... ailleurs." Demanda un membre de la colonne de Conrad qui tira Mathof de ses songes.
Le seigneur Polikof Chkaya rangeas sa lame dans son dos puis fit un geste de la tête pour rassurer son interlocuteur. Mathof resta silencieux et continua à patienter en attendant que la colonne reprenne son chemin.

Hors ligne

#12 11-10-2017 09:37:05

Grand intendant
PNJ
Inscription : 01-01-1970
Messages : 39

Re : [Terminé] Premier Concile

Bien, l'heure était venue. L'intendant quitta sa loge pour prendre place sur la chaire des tribuns avant qu'après lui se succède les
porteurs de mots, de doléances. Il n'aimait guère cet exercice, mais tel était son lot.
De vieux souvenirs d'études passèrent dans le filigrane de ses pensées. Plus jeune, il buttait toujours devant cet exercice à l'académie.
Il avait toujours était remarquable dans la tenue des comptes, des registres, dans les formulations diplomatiques, mais jamais dans cette épreuve
qu'était la gymnastique oratoire.
Aux premiers mots qu'il prononça, la pensée de ce temps révolu s'imposa à lui.

-Seigneurs et pairs de l'île, il m'appartient de vous rendre hommage dans l'ordre qui suit. Aux Ducs, éminences de notre terre qui veillaient
avec grandeur, justice et droiture sur les Duchés dont vos maisons ont été honorée, nous souhaitons bon retour dans l'enceinte des éclairés.
Aux comtes, il est souhaité par sa seigneurie Mathias de Boemauth, de voir, d'entendre et d'apprendre de ce lieu de débat, de maitrises ou
les lois se font et se décrètent. Au seigneurs et aux grandes maisons, bienvenu, soyez fiers et honorés d'être invité.
Si notre Régent ne m'a pas chargé de porter aujourd'hui de décrets, il m'a cependant mandaté pour dire ceci.

L'intendant déroula le parchemin qui lui avait été confié, au palais, quelques heures plutôt.

Seigneurs et pairs de l'île. Il me plaît en ce jour de voir l'assemblée se tenir. L'avenir de notre Terre, parfois seule lien qui unit nos rivalités,
ne peut que me plaire, car il est bon de savoir qu'au jour du renouveau vous serez prêts. Si je dis serez, sachez que c'est un mot pesé, choisi,
non pas par erreur, mais pour les raisons qui suivent.
Trop de convoitises, de complots, de rivalités et d'intérêts particuliers animent encore nos relations pour que soit rendu à la chambre sa souveraineté sans que la guerre renaisse aussi vigoureuse qu'hier.
Dans un geste de mansuétude, soucieux de vous offrir une démonstration de bonne volonté, il me paraît toutefois nécessaire de renouer avec le débat.
Aujourd'hui, la Prima Lega ne sera pas rétablie, la loi martiale ne sera pas abolie. Que le débat naissent, que vos voix résonnent, que se tienne la séance,
et que toutes vos déclarations soient rapportées par l'intermédiaire de mes gens jusqu'à mon étude, au palais.

Déjà un brouhaha s'élevait dans la salle alors que d'autre seigneurs continuaient à arriver. L'intendant s'amusait de ces démonstrations d'orgueil. La plupart ne souhaitaient pas que la régence se termine, mais il était bon dans cette parade...de parader.

- C'est ainsi donc seigneurs et pairs de l'île, que je ....

Il stoppa net son introduction lorsqu'il entendit sonner les tours de Caspellis. Au fil des secondes le son s'amplifiait, l'ensemble des clochers, chapelles, églises se joignaient dans cette alarme. Au même instant la garde pénétra dans l'enceinte. La ville était close...


C'est a l'intendant qu'il faudra s'adresser pour obtenir une audience, négocier des baux commerciaux, ou toute autre affaire en lien avec le palais...

Hors ligne

#13 11-10-2017 20:54:29

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : [Terminé] Premier Concile

Les soldats qui venaient de faire irruption dans l'Agora, vociférèrent des ordres et des sommations, puis, se rangèrent sous deux rangs.
Le Capitaine entra à sont tour, l'air grave. Les cloches sonnaient de plus belle, ce qui contraignit Harald à crier à son tour pour se faire
entendre.
Il sentait son cœur s'enserrer. Il tentait de ne pas trop penser. Il devait restait le roc, et ne pas s'effondrer.

Mes seigneurs l'heure est grave. Gardez vos places ! l'enceinte est close !
Nous ne tarderons pas à savoir de quoi il en retourne et vous en serez informé séance tenante !
Pour l'heure, vous êtes sous la garde de Caspéllis !

Il fit un geste en direction de ses piétons. Ils s'ébranlèrent en différentes directions.

Harald balaya la salle du regard avant de se diriger de nouveau vers l'entrée.


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#14 11-10-2017 21:06:53

Archos
RPiste
Inscription : 27-03-2015
Messages : 108

Re : [Terminé] Premier Concile

« Que se passe-t-il ! Qu’est-ce donc ! » Hurla Conrad, faisant faire demi-tour à son destrier dans un long hennissement. Galopant à la queue de la colonne, il hurlait à la cantonade « Armes au clair, brandissez les boucliers ! Tenez-vous prêts ! Surveillez les abords ! Mathof ! Tu prends dix hommes avec toi et tu vas au palais connaitre la raison de ce vacarme ! Occupez l’espace ! Ne vous laissez pas déborder ! Dépêchez-vous ! Vous porterez assistance à la Garde ! Que personne ne sorte avant l’arrivée du Commandeur ! ».
Conrad, retournant au plus vite devant la Garde devant l’Agora, hurla de nouveau : « Faites venir votre Capitaine pour que nous établissons au plus vite un plan d’action ! Nous sommes les représentants de la coopération entre le seigneur Archos et son ancien Frère Ange Mathias ! »

**
« Qu’est-ce ce tintamarre ? » demanda le seigneur Archos alors que le cortège était encore à quatre heures de marche.
« Cela provient de la cité seigneur ! répondit un des seigneurs autours de lui.
- Il doit y avoir des problèmes… Le seigneur Mathias avait raison… Les épées et boucliers sont de nouveaux sorties… On presse le pas ! »

Hors ligne

#15 11-10-2017 21:33:08

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : [Terminé] Premier Concile

Le Capitaine arriva sur le perron. Son sang se figea un peu plus quand il aperçu les
bannières de l'Armée des Anges.
Il s'avança au devant du sieur Conrad.

-Messire, la nouvelle ne tardera plus. Nous ne savons exactement de quoi il en retourne mais nos
craintes vont vers le palais. Aucune armée ne nous assiège...
L'Agora vous est ouverte. Si vous préférez le casernement du palais
je vous ferez conduire. Mais seigneur, la garde de Caspellis est conséquente et ne
requiert pas votre aide. L'Armée des Anges est ici chez elle seigneur.


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#16 11-10-2017 22:09:19

Archos
RPiste
Inscription : 27-03-2015
Messages : 108

Re : [Terminé] Premier Concile

« Capitaine, nous ne resterons pas à l’intérieur de l’Agora : je ne suis pas un seigneur et je ne resterai pas enfermé dans un bâtiment avec une autre garde que la nôtre. Nous prendrons notre casernement dans le Nord tandis que je me rendrai au Palais. Nous n’avons pas besoin d’une escorte. Sachez que le seigneur Archos arrivera dans quelques heures. » s’égosilla Conrad pour couvrir le tintement des cloches. « Colonne en avant ! Rangez les armes ! »

Alors que la colonne se remettait en marche, Conrad se pencha vers un des chevaliers : « Wilfried, prenez la moitié des hommes restant et placez-vous à proximité de la porte des Prétendants pour disposer, le cas échéant, d’une sortie. Je me rends au Palais pour éviter d’échauffer la Garde de l’Agora »

Hors ligne

#17 11-10-2017 22:20:12

Mathof
RPiste
Inscription : 01-10-2017
Messages : 7

Re : [Terminé] Premier Concile

Mathof ! Tu prends dix hommes avec toi et tu vas au palais connaitre la raison de ce vacarme !Ordonnas Conrad.
Cela lui fit grincer des dents d'entendre Conrad le tutoyer, mais pour l'instant le seigneur Polikof Chkaya était sans terre et n'avait même pas le titre de chevalier. Il fallait impérativement garder cela secret. N'ayant pas beaucoup de souvenirs de l'Agora, sir Mathof demanda à l'un des soldats qui était sous ses ordres de prendre la tête de peloton. Le cavalier mena la marche suivie de sir Mathof puis du reste de la colonne.

Arrivé aux palais, le seigneur Polikof Chkaya demanda à sa cohorte de chercher à comprendre la situation tandis qu'il essayerait de rentrer dans le palais. Les soldats ne semblèrent pas convaincus de ce que sir Mathof disait. Cependant ils obéirent sans poser de questions. Le but de Mathof n'était absolument pas de rentrer dans le palais. Son but était de trouver dans les tavernes ou dans les églises des crapules ou des fanatiques pour reconquérir Maisonvaux. Mais il était fou de croire qu'il pouvait recruter quelqu'un dans de telles circonstances. La ville était inquiète suite au vacarme assourdissant. Mais la pression sur sire Mathof était trop forte pour réfléchir avec lucidité. Chaque jour de perdu était un jour qui renforçait les parias de Maisonvaux. Au bout d'un certain moment, Mathof abdiqua : ce n'était pas dans de tel conditions qu'il pourrait recevoir de l'aide de quelqu'un dans la ville.

Le seigneur Polikof Chkaya se dirigea vers la dernière position connue de Conrad tout en cherchant une excuse pour avoir quitté ses hommes. Avec grande surprise, il vit Conrad avec les hommes qui était sous les ordres de sire Mathof remonter la rue de l'Empire.

"Réintégrez les rangs Mathof!"

Mathof ne voulant pas se faire plus remarquer qu'il ne l'était déjà décida de reprendre sa place en fond de colonne et de suivre la cohorte de Conrad.

Hors ligne

#18 11-10-2017 22:25:27

Dagda
RPiste
Inscription : 04-10-2017
Messages : 4

Re : [Terminé] Premier Concile

... Des cloches, ... du remue-ménage en contre-bas...Avant tout plusieurs guerriers en armes frappant sur mon chapel...

L'haleine terreuse, j'essayai de me redresser. Acculé au sol, la vue boueuse, seule une douce odeur me tenait encore à la vie.
Quel était cette essence, du bleuet peut être ?

"Diantre ; laisser moi reprendre mon souffle, Grrnn...
- BOOOOM "

le bruit d'un canon ?

En me réveillant, je me retrouvais au sol, face contre terre, aviné, avec par dessus moi la tête de Gabrielle, Cet ange sentait la carotte sauvage, elle partageait d'ailleurs sa toison avec cette plante vulgaire. Aucune vulgarité n'émanait d'elle toutefois.
Elle me regardait un sourire au lèvres. Au delà de sa bouche son visage était inquiet. je ne compris pourquoi. Certes j'étais ivre mais j'ai le souvenir d'un plaisir intense cette nuit. pourquoi cette mine ?

L'autre... qu'était devenu la seconde ? je me souviens, deux filles m'accompagnaient lorsque je suis monté...


Depuis mon retour sur l'île je n'avais eu de cesse de chevaucher par mont et par vaux pour visiter mes gens, rendre hommage à mon suzerain, à Thirius, au Temple de Navas pour l'honorer et lui demander son soutien dans la reconstruction de mon fief. C'est naturellement qu'en arrivant fourbu aux portes de l'Agora hier soir, j'y trouvais portes closes et bien gardées.

Que faire dès lors ? vagabonder dans les rues au risque de se faire détrousser ? retourner en mon domaine ou bien attendre la fin du concile et y prendre les nouvelles ?
Il faut dire que ces réunions sans abondance si ce n'est verbale et d'apparat ne me sont guère conseillé par mon mire.
Autant profiter de la capitale et puisque l'agora m'était interdite, pourquoi pas me rendre "Au chat de l'Agora", célèbre établissement où rien n'est interdit, où rien n'est clos si ce n'est la maison tout entière et où les seuls chas que l'on y trouve se placent sur les portes et permettent d'y rencontrer d'autres félins.
Bref, le souvenir de cette nuit n'a pas d'intérêt.
Encore sur le sol je scrutais mon entourage, Asceline était accoudée à la fenêtre.

" Avant de sauter donne moi encore un baiser..."

Puis à nouveau j'entendis le brouhaha de la ville qui à cette heure devrait encore être endormie, Gabrielle rejoignit son amie.
Il fallu donc que je me lève pour me rendre compte de qui était à l'origine non pas du vacarme, je m'en fichais, mais du détournement de mes deux nymphes.
Debout entre elles deux, m'agrippant à ce qui pouvait me faire rester droit, ma stupeur me fit abandonner tout envie de tendresse. La population était dans la rue. En face, un tumulte inexplicable enserrait l'Agora. la soldatesque s'exprimait.

Un baiser sur la joue de chacune, ma seule tirade pour m'habiller et me débiner fut :

"les troubles commencent, il me faut aller à son devant."

Hors ligne

#19 12-10-2017 15:44:02

Kraghen
RPiste
Inscription : 01-10-2017
Messages : 42

Re : [Terminé] Premier Concile

Une large calèche noire, tirée par 4 énormes chevaux blancs au grand trot, ferraillait sur la grand route menant à la capitale.

L'attelage traversa les fortifications sans même s'arrêter, du fait qu'un cavalier avait été envoyé en éclaireur afin de s'assurer que personne ne viendrait entraver l'arrivée de ses occupants.

Alors que la voiture s'engouffrait sous le porche d'un bâtiment anonyme, les cloches se mirent à sonner...

Dans la cour intérieure richement décorée à laquelle ce porche menait, la calèche stoppa enfin, alors que les lourdes portes de bois renforcé se fermaient derrière elle.
Un homme d'une cinquantaine d'années, dont les riches vêtements ne parvenaient que difficilement à dissimuler un embonpoint développé, se précipita vers la portière afin de prêter assistance a son invitée.
Il fut quelque peu désappointé lorsqu'une pétillante jeune fille sauta hors de la voiture, s'assura de la sécurité des lieux d'un regard calculateur et se retourna pour hocher la tête.

Un froissement de velours se fit alors entendre ; le marchand connaissait bien ce bruit, nombre de soeurs s'étant déjà reposées dans sa luxueuse villa lors de précédents voyages, mais ils savait à qui appartenaient ces robes, et son excitation était palpable... Elle, Ici? Quel honneur, et quel publicité pour son entreprise...
Il est vrai qu'il était difficile de trouver meilleur endroit ; l'ensemble de bâtiments qui composaient son "royaume" était une petite forteresse au coeur de la cité, du fait des marchandises précieuses qui s'y échangeaient et des sommes d'argents considérables qui circulaient ici, mais sa résidence, sise en son sein, était un halo de luxe et de tranquillité.

Une main gantée de noir agrippa finalement le chambranle de la portière, Puis une canne d'ébène à pommeau d'argent claqua sur le marche pied. une botte de cuir noir sur laquelle ne tarda pas à retomber une épaisse couche de velours de la même couleur fit enfin son apparition une seconde avant que n'émerge la tête de la révérende mère.
Le visage émacié, la peau d'un blanc troublant, juraient avec l'opulence de sa mise et le regard noir et déterminé qui irradiait au milieu des voiles de soie qui ceignaient son visage.

Le marchand s'essaya à une révérence maladroite. "Révérende-mère, je suis honoré que vous ayez choisi mon modeste établissement comme lieu de villégiature pour votre séjour, je ne pense que pas que les débats aient d'ors et dé..."

"Quel est ce vacarme?" l'interrompit d'une voix sèche et autoritaire la vieille femme?

Désemparé, le marchand, qui tout à son excitation avait à peine remarqué le son des cloches assourdi par les bâtiments serrés qui l'entouraient, se mit à balbutier :" Euh... Je ... C'est probablement... un mariage ?"

Dame Yigalda, qui se tenait désormais au centre de la cour, soupira ; il fallait donc toujours qu'elle prenne les choses en main, où qu'elle soit, pour qu'un minimum d'efficacité voit le jour.
Elle se tourna alors vers la plus jeune des trois soeurs qui l'accompagnaient:
"Ordate..." puis un hochement de tête suffit à ce que la jeune fille parte en courant s'informer des évènements en cours.

Dernière modification par Kraghen (12-10-2017 15:57:42)

Hors ligne

#20 12-10-2017 15:48:10

thirius
RPiste
Inscription : 01-10-2017
Messages : 33

Re : [Terminé] Premier Concile

De l agitation, plus , une prise du pouvoir en règle...Thirius était de ceux qui bougeait pas, il scrutait l assemblée et l ensemble de la garde,
ses yeux la salles, les gens puis  le plafond...

une question passait dans sa tête, ....Pourquoi? qu est ce donc? .

Apres avoir observé, il se leva, puis simplement ce dirigea vers le Capitaine de la Garde.

-Capitaine , je vous remercie bien de protection mais je souhaite   être conduit a l extérieur, prendre un peu l air ...

Dernière modification par thirius (12-10-2017 20:22:20)

Hors ligne

#21 13-10-2017 00:05:26

Harald Aubert
PNJ
Inscription : 27-09-2017
Messages : 13

Re : [Terminé] Premier Concile

Harald revenait juste dans l'enceinte lorsque le seigneur Thirius l'interpella. Il n'avait jamais aimé les Royalistes.
Ni eux ni le roi d'ailleurs. Pour l'époque qui était la sienne, il n'avait jamais vu chez ces gens qu'opportunismes et
désintérêts pour les affaires de l'île... hormis bien entendu s'il s'agissait de leur fortune, leur privilège.
Pour Harald un royaliste sincère, se présentant comme bienveillant n'était pas autre chose qu'un complotiste,
un manipulateur avide de savoir qu'elle bénéfice il avait a tirer de sa démarche.

-Seigneur, les pairs sont sous notre protection...

Devant ce qui semblait être une incompréhension flagrante...

- Seigneur Thirius, les pairs resteront dans l'enceinte jusqu'à se que je reçoive d'autre ordres.

Un début de crispation pointait.

Dernière modification par Harald Aubert (13-10-2017 00:06:19)


Il est le capitaine de la garde de Caspellis. Chevalier honorant l'ancien code, il est rare de trouver en Terre Noire dans de bravoure et de noblesse...

Hors ligne

#22 13-10-2017 00:13:03

Crieur de rue
PNJ
Inscription : 01-01-1970
Messages : 2

Re : [Terminé] Premier Concile

Le Jeune homme en pourpoint, missive à la main fit une entrée fracassante.
Oyez pair de l'île ! c'est un sombre jour, le régent a été assassiné honteusement. Des lâches,
des traitres l'ont poignardé dans le jardin du palais. Soyez fier ! Votre régent est partit vaillamment.
Le sang rependu sur les dalles et son épée rougit en témoigne. Que le deuil soit porté !

Puis il se dirigea vers l'intendant et lui remit le plis.

Hors ligne

#23 13-10-2017 00:18:47

Grand intendant
PNJ
Inscription : 01-01-1970
Messages : 39

Re : [Terminé] Premier Concile

L'intendant saisit la missive mais ne l'ouvrit pas tout de suite. Il la posa sur les registres devant lui.
Tout d'abord il blêmit. Puis des perles glacées dévalèrent ses tempes.
Bien entendu il savait désormais. Point besoin de rompre le caché de cire, la messe était dite.
Il rompit le caché et laissa encore un instant son regard scruter les pairs, les seigneurs.
Ses lèvres se pincèrent dans un sourire las. Il posa son regard sur le pli.

Bien sur, elle était blanche...


C'est a l'intendant qu'il faudra s'adresser pour obtenir une audience, négocier des baux commerciaux, ou toute autre affaire en lien avec le palais...

Hors ligne

Pied de page des forums