Nous sommes en l'an de grâce :
976

Vous n'êtes pas identifié(e).

Communauté de Terre Noire

#1 04-10-2017 22:00:39

Andréas Fulmaro
Inquisiteur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 8

Au nom de la Lumière...

Alors qu'il avançait dans couloir Est de la chapelle basse, L'inquisiteur se remémorait la traversée jusqu'à l'île, puis le pénible voyage sur les routes Boueuses de l'Est
Tous son corps s'en souvenait et s'en souviendrait encore longtemps.
Andreas Fulmaro entra dans une petite chapelle. Ici, pas de dorures contrairement aux multiples nefs de la cathédrale. Simplement une pierre noire ou il s'agenouilla et une stèle de granit ornée d'une unique pierre blanche , tel un œil par lequel la lumière perçait. Joignant les mains, fermant les yeux, il apprécia la caresse chaude du rai de lumière sur sa joue.

Andreas Fulmaro était un vieil homme à l'apparence frêle. Une barbe poivre et sel lui descendait jusqu'à mi- ventre et ses yeux étaient d'un noir perçant. Il pria de longues heures avant, toujours en silence, de quitter la chapelle et de regagner ses affaires.
Il déboucha dans une grande cour ou des groupes de religieux s'agitaient.
Un jeune moine s'approcha, portant un pli. L'inquisiteur rompit le sceau et prit quelques minutes pour lire avant de rendre la lettre à son porteur qui marcha à ses cotés.

-Nous partons pour Caspellis...  dit-il simplement d'une voie neutre.


qp12.png

Hors ligne

#2 06-10-2017 07:03:30

Joss le Forban
Administrateur
Inscription : 14-09-2017
Messages : 477

Re : Au nom de la Lumière...

~Il y a 3 jours~

En arrivant à la cathédrale de Navas (Précédemment -> ici), une vague agitation semblait y régner et des moines s'affairait de ci de là. Joss s'annonça à un de ces moines qu'il avait cueillit aux portes de la cathédrale, en demandant à parler au nouvel Inquisiteur Andreas Fulmaro.
On lui fit part que le juge Fulmaro avait pour but de se rendre en Caspellis. Qu'elle ne fut pas l'étonnement de Joss de l'apprendre ! Pour que l'Inquisiteur vienne à quitter la Sainte cathédrale, où son désormais une partie de ses quartiers, si tôt après sa nomination en tant que tel, devait être dû à une information de la plus haute importance. Mais le fait de savoir que Fulmaro voulait se rendre en Caspellis, alors que Joss y avait été il y a de cela pas si longtemps, le fit fulminer. Il était hors de question que l'Inquisiteur prenne la tangente, sans qu'il ait pu avoir un entretien avec lui....

Ils arrivèrent ainsi jusqu'aux quartiers réservés à l'Inquisition...

Dernière modification par Joss le Forban (15-10-2017 14:29:44)


Un groupe d'Indépendantistes, une Armée d'Anges en gage de paix, des Ombres dans la lueur de la déesse Sphonie, et des Royalistes en fleurs du mal : rien de plus paradoxal, mais rien de plus étonnant en ces terres maudites !

Hors ligne

#3 08-10-2017 20:45:00

Andréas Fulmaro
Inquisiteur
Inscription : 01-10-2017
Messages : 8

Re : Au nom de la Lumière...

... de part la lumière couronnée, de bienséants en pénitents,
        dans la foule des regards éclairés...

Andéas Fulmaro leva la main, interrompant le script. Dans la fumée des encensoirs les moines et copistes
œuvraient à classer toute sortes de pièces et registres. L'inquisiteur apercevait par le battant ouvert de la salle,
des silhouettes dénotant dans cette atmosphère si pieuse et studieuse.

-Mon frère, je crois deviner qu'on me rend visite. Voyons de quels péchés ce visiteurs est fait ? Pressons nous,
mon âme sent le trouble venir, il nous faut être prêts.


qp12.png

Hors ligne

#4 08-10-2017 22:44:31

Joss le Forban
Administrateur
Inscription : 14-09-2017
Messages : 477

Re : Au nom de la Lumière...

Le scribe s'était arrêté dans ces affairements, Andreas Fulmaro ne le soumettait plus à sa dictée. Voyant l'Inquisiteur scruter la porte de la salle d'un oeil méfiant, le moine ouvrit en grand le battant pour y faire entrer le Duc. Ce dernier ne perdit pas de temps dans les usages de salutations et se dirigea vers le Grand Inquisiteur à l'autre bout de la grande salle et tenta de finir sa phrase :

- Dans la foule des regards éclairés, il vous faudra, juge, trouvé ceux dont l'ouïe a été enténébrée par les paroles d'une déesse. Enfin, c'est ce qui fait peur à notre Régent (cf -> ici). Mais pour cela, bien loin seront vos pratiques... Voyez-vous, il va vous falloir faire abstraction de toute justice dès à présent, Juge Fulmaro. Dès notre première rencontre, lors de votre arrivée en Vallée de Navas, vous avez su appliquer le dogme et les peines. Mais une lourde tâche attend l'Inquisition. Vous n'êtes pas sans savoir que les Sphonistes vivent parmis nous dans ces murs et que vous les chercher encore. Là est encore tout votre travail ! Mais il sera ramener à les épier et les ficher sans nule autre action... ici ou et dans nostre duché. Le Régent a demandé à les cantonner tant faire que se pourra, au détriment même de les voir dans la maison de Navas ! J'ai appris pour votre départ, mais il me fallait vous en informer, sans quoi ce culte aurait gagné davantages de terres.

Le Duc se tut et s'en retourna vers la porte avec ces mots :
- Je serais vous Inquisiteur, je ferais attention à ceux qui se trouvent dans cette salle. Je sais que l'Inquisition choisi bien ses hommes mais quelqu'un a eu vent de mes paroles ! Ne perdez jamais votre cap, Navas veille car il tient le gouvernail de notre destinée !

Puis il passa dans l'entraxe de la porte qui avait été entrebaillée. Il avait senti tout le regard pesant du juge sur lui, qui d'ailleurs finit par se détourner sur le moine à la porte. L'ire envahi la salle. Le religieux était fait.

(A suivre -> ici)

Dernière modification par Joss le Forban (15-10-2017 14:32:24)


Un groupe d'Indépendantistes, une Armée d'Anges en gage de paix, des Ombres dans la lueur de la déesse Sphonie, et des Royalistes en fleurs du mal : rien de plus paradoxal, mais rien de plus étonnant en ces terres maudites !

Hors ligne

Pied de page des forums